Liens commerciaux

0

La vulgarisation de la réforme de l’administration publique initiée par le chef de l’Etat se poursuit sans relâche. C’est dans ce cadre que le ministre d’Etat, ministre de la Fonction publique, le Pr Michel Bongongo, a séjourné, du 8 au 9 mai, à Bandundu-ville, capitale de la province du Kwilu. Dans la suite du patron de l’Administration publique, se trouvait la présidente de l’Union Panafricaine de la jeunesse, Francine Muyumba. Sur les terres kwiloises, le ministre d’Etat Bongongo a sensibilisé la population, particulièrement des jeunes, au processus de la Réforme publique contenu dans une feuille de route. Il s’agit de la mise à la retraite et du recrutement des agents et fonctionnaires de l’Etat. Concernant la mise à la retraite, le numéro un de la Fonction publique a rappelé à son auditoire que ces opérations ont d’abord concerné les administrations centrales des ministères pilotes à savoir, Finances, Portefeuille, Plan, Fonction publique et Budget, les trois régies financières (DGI, DGDA, DGRAD), ainsi que l’Institut national de statistique. Le premier lot, a précisé le ministre d’Etat, était composé de 923 agents et fonctionnaires. VEILLER A UNE RETRAITE HONORABLE A l’occasion, Michel Bongongo a indiqué que le chef de l’Etat a insisté pour que cette mise à la retraite se fasse de façon honorable, car cela y va de la vie et de la carrière des agents et fonctionnaires de l’Etat. Le président Joseph Kabila a à cœur de bâtir une administration qui soit à la hauteur des ambitions du pays. Le Raïs a fait le pari de hisser, dans un délai raisonnable, la RD-Congo au rang des pays à revenu intermédiaire, et préparer ainsi les conditions de l’émergence du pays à l’horizon 2030 et même le développement vers les années 2050. Il ne fait l’ombre d’aucun doute que la réforme et la modernisation de l’administration publique sont un passage obligé vers cette émergence. UN INSTRUMENT DE DEVELOPPEMENT Le ministre d’Etat Bongongo a souvent répété que si la RD-Congo veut faire de l’administration publique un véritable instrument de développement et fourniture des services de qualité, il faut impérativement que les différents acteurs de cette réforme déjà amorcée, en saisissent la quintessence, en comprennent le bien fondé et y adhèrent afin d’atteindre ensemble les objectifs assignés. Pour faire un travail d’équité, une commission composée de syndicalistes et de membres de l’Administration a été constituée pour traiter le dossier de chaque agent éligible à la retraite. "Une stratégie qui vise à éviter les abus, mais aussi à traquer les réseaux maffieux", assure-t-on. Lors de son face-à-face avec les Kwilois, Michel Bongongo a annoncé les prochaines missions de prospection qui seront effectuées dans le secteur de la santé dans 13 provinces, dont le Kwilu. A son auditoire, le ministre a également parlé du recrutement au sein de la Fonction Publique qui doit se faire sur base d’un concours afin de respecter le statut qui régit l’Administration Publique. A sa suite, la présidente de l’Union Panafricaine de la jeunesse a exhorté les jeunes à accéder à la Fonction Publique via un test d’admission. Francine Muyumba a aussi demandé aux filles de faire preuve de compétitivité en prenant part à ce concours de recrutement au sein de l’Administration Publique. On rappelle que cette réforme que le gouvernement est en train de mettre en œuvre est appuyée par des partenaires techniques et financiers, dont la Banque mondiale, à travers le Projet de réforme et de rajeunissement de l’administration publique (PRRAP).
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top