Liens commerciaux

0


Olivier Kamitatu, porte-parole et directeur de cabinet de Moïse Katumbi, candidat déclaré à la présidentielle 2018, dénonce le refus d’octroyer un visa à Darryl Lewis, le consultant en sécurité de l’ancien gouverneur de l’ex Katanga, par l’ambassade congolaise aux États-Unis.

« La Cour Suprême de justice a demandé à Darryl Lewis de venir au procès de Moïse Katumbi en tant que témoin-clé. Ce dernier fait une demande de visa en bonne et due forme avec l’invitation de la justice congolaise, le billet d’avion et toutes les informations nécessaires, mais l’ambassade congolaise aux États Unis lui a refusé le visa. Ce refus de visa démontre une nouvelle fois l’instrumentalisation de la justice… », a-t-il déclaré dans une communication faite ce mercredi 27 juin 2018 depuis Bruxelles.

En effet, a-t-il ajouté, Darryl Lewis en tant qu’acteur-clé, aurait pu témoigner de son réel rôle auprès de Moïse Katumbi et démontrer la vaste supercherie de ce procès.

L’élu de Bulungu affirme que la volonté du gouvernement congolais est claire: faire condamner, le plus vite possible et sans moyen de recours, Moïse Katumbi dans un procès qui devrait se tenir au Tribunal de Grande Instance de Lubumbashi et non à la Cour Suprême.

« Ce choix illégal d’amener un simple citoyen congolais à la Cour Suprême a été faite pour lui enlever toute possibilité de recours », a-t-il fustigé.

Rappelons-le, le procès de l’opposant congolais en exil Moïse Katumbi, candidat déclaré à l’élection présidentielle doit s’ouvrir ce mercredi 27 juin 2018 à Kinshasa

Moise Katumbi et six co-accusés dont un Américain sont poursuivis devant la Cour suprême de justice (CSJ) pour « atteinte à la sûreté intérieure de l’Etat congolais.

En exil en Belgique depuis mai 2016, Moïse Katumbi a été accusé d’avoir recruté et armé des mercenaires après son divorce politique d’avec le président Kabila fin 2015.

Ses avocats dénient à la Cour suprême de justie le droit de « juger Moïse Katumbi en premier et dernier ressort dans le seul objectif de lui priver son droit d’appel en cas de condamnation ».
Clément Muamba/TIMES.CD
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top