Liens commerciaux

0
Il n’y a plus de doute. La star congolaise de la NBA Bismack Biyombo Sumba sera de la partie avec les Léopards basket de la RDC en Égypte pour tenter de décrocher ensemble le ticket du Mondial Fiba Chine 2019. Il l’a annoncé personnellement le week-end dernier au cours d’une conférence de presse à l’hôtel Rotana de Kinshasa.


En vue de dissiper tout doute, le basketteur de Magics d’Orlando s’est présente devant la presse sportive en compagnie des dirigeants de la Fédération congolaise de basket-ball (FEBACO). A savoir le manager des équipes nationales de basket-ball dames et messieurs Joe Lolongo, du président de la FEBACO Boniface Mwawatadi Banjila, de son manager privé ainsi que d’un représentant de son sponsor.
Occasion pour Bismack Biyombo de passer un seul message. Selon lequel il est plus que prêt à enfiler le maillot tricolore des Léopards à l’issue de cette deuxième et dernière fenêtre de la Fiba Chine 2018. Bismack Biyombo longtemps attendu en sélection n’a pas mâché ses mots pour éclairer l’opinion sur les raisons qui ont longtemps retardé sa présence en sélection. Il a notamment évoqué les les conditions de préparation, les assurances qu’exigent les clubs de la NBA et un staff technique expérimenté.
" J’ai toujours voulu jouer pour notre équipe nationale", a-t-il précisé avant de poursuivre : " Je n’ai jamais changé de nationalité, bien que j’ai été plusieurs fois tenté de le faire. Je refusais parce que je me disais qu’un jour je jouerai peut être pour les Léopards . C’est vrai que beaucoup de gens ont attendu ce moment. Moi même y compris. L’année passée, j’étais venu pour jouer, mais après, cela s’était avéré impossible. Cette année, je suis presque prêt. J’aime bien mon pays. C’est un honneur de représenter la RDC. Je fais ma carrière à la NBA, j’ai du succès, mais ce n’est pas le plus important, c’est plutôt représenter son pays qui importe ", a fait savoir Bismack Biyombo. Et d’ajouter : " Je tiens à signaler que je ne viens pas comme un héros ou comme un sauveur. Je viens juste pour apporter ma pierre de contribution. C’est à dire ajouter là où je vois qu’il y a quelque chose qui manque, et voir comment est-ce qu’ensemble on peut accomplir quelque chose de spécial ", a-t-il fait savoir
Bismack Biyombo rejoindra ensuite les 18 autres joueurs présentement à Tunis pour un stage bloqué de 20 jours. Ce n’est qu’après qu’ils joueront le tout pour le tout en Égypte (lieu où se tiendra la deuxième fenêtre) pour tenter d’obtenir une première qualification à coupe du monde pour la Rdc. Bahati KASINDI

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top