Liens commerciaux

0
Comment croire en la tenue de la présidentielle jumelée aux législatives nationales et provinciales, le 23 décembre 2018 ?  


Le Comité Laïc de Coordination, cette méga structure aux allures d’un groupe de pressions qui, à trois reprises, avait organisé les marches dites pacifiques du 31 décembre 2017, du 21 janvier 2018 et du 25 février dont le bilan dramatique est connu de tous,   se dit inquiet  à quelques encablures de la convocation du corps électoral et, surtout,  du dépôt des candidatures à la députation provinciale à partir du 24 juin 2018.
D’ici le 30 juin prochain, le CLC  invite le Président Kabila à lever l’équivoque sur cette affaire dont les murmures ne cessent de défrayer la chronique de l’actualité autour d’un éventuel troisième mandat et de donner la preuve qu’il est et demeure le garant du bon fonctionnement des institutions au pays et de la stabilité régionale.
Au Gouvernement, le CLC demande l’établissement d’un plan de décaissement rassurant pour le financement du processus électoral et de résoudre, en même temps, toutes les questions liées à la liste de partis et regroupements politiques en se basant sur les recommandations de l’Accord de la Saint Sylvestre, d’appliquer les mesures de décrispation politique notamment, en ordonnant la libération de tous les prisonniers politiques, le retour des personnalités forcées à l’exil, l’abandon des poursuites judiciaires à l’endroit de certains opposants et les acteurs de la société civile et l’ouverture totale de l’espace médiatique et politique  au bénéfice de tous.
A la CENI, le CLC demande l’application pure et simple des recommandations de l’OIF et l’abandon du projet d’utilisation de la machine à voter, la transparence dans l’exécution de son budget et de faire preuve d’impartialité dans le traitement des dossiers électoraux.
A défaut,  pour ces institutions,  de répondre à ces préalables majeurs, le CLC qui, une fois de plus, entend assumer pleinement ses responsabilités, sera obligé de les inviter à en tirer toutes les conséquences. Car, au-delà du 30 juin, il reviendra à la charge avec de nouvelles manifestations de grande envergure. Dans cette édition, il y a lieu de trouver, ci-dessous, l’appel du CLC.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top