Liens commerciaux

0
Le vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères et intégration régionale, Léonard She Okitundu, était vendredi 15 juin porteur d’un message spécial du président de la République Joseph Kabila à son homologue gabonais, Ali Bongo Ondimba.

En sa qualité de président en exercice de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC), il est chargé avec le président en exercice de l’Union africaine Paul Kagame, son homologue de la SADC Joao Lourenço, le président sud-africain Cyril Ramaphosa et le président Dénis Sassou dans le dossier rd congolais.
Kinshasa a, cependant, choisi d’exploiter l’axe de Libreville. C’est à ce titre que le président Ali Bongo, après le briefing de l’envoyé spécial du président Kabila sur l’évolution de la situation politique et du processus électoral en RDC à l’approche imminente des dépôts des candidatures à la CENI, a pris acte des avancées réalisées dans ce processus, tout en promettant l’accompagnement de la CEEAC.
Selon les services du ministère des Affaires étrangères, au cours de l’entretien, les deux personnalités ont circonscrit la situation politique et l’évolution du processus électoral après que toutes les étapes institutionnelles ont été remplies pour la tenue du scrutin.
Le chef de la diplomatie congolaise a déclaré pour la circonstance : "Les élections sont entrées dans la dernière ligne droite" et "il n’y a plus de place pour le climat de suspicion permanent sur la RDC concernant les élections".
Et d’enchaîner que seuls ceux qui ne sont pas prêts à aller aux élections développent des subterfuges sur le fichier électoral pourtant audité par l’Organisation internationale de la francophonie, signe de transparence de la Ceni et la machine dite à voter, simple mécanisme d’impression des bulletins de vote qui n’a rien à avoir avec le vote électronique. Cet outil permet de réaliser une économie considérable du budget électoral, a-t-on indiqué.
En réaction, le président en exercice de la CEEAC, le Gabonais Ali Bongo a pris bonne note avant de saluer les avancées du processus électoral tout en promettant un accompagnement de l’organisation sous-régionale dans la conclusion du processus électoral.
Il a promis de placer à l’ordre du jour de la concertation traditionnelle des Chefs d’Etat et de gouvernement, en marge du sommet de l’Union africaine prévue fin juin, un point d’information sur les avancées du processus électoral en RDC afin d’obtenir l’accompagnement positive de cette organisation sous-régionale.
A l’issue de l’audience avec le chef de l’Etat Ali Bongo, le patron de la diplomatie congolaise et son homologue gabonais, Régis Immongault Tatangani ont devant la presse salué l’excellence des relations bilatérales et l’engagement du président Ali Bongo Ondimba, en sa qualité de président en exercice de la CEEAC, d’accompagner la RDC engagée dans le processus électoral. Emma MUNTU
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

.
 
Top