Liens commerciaux

0
Dans un communiqué conjoint à l’issue de cette réunion, les membres du Conseil de sécurité et du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine se sont déclarés préoccupés par la détérioration continue de la situation sécuritaire et humanitaire en RDC.

Tout en prenant note des principaux jalons du processus électoral, ils ont appelé tous les partis politiques, leurs partisans et les autres acteurs politiques à rester attachés à l’Accord du 31 décembre 2016, qui est la seule issue viable de la situation politique actuelle.

« Ils ont appelé le Gouvernement de la RDC et la CENI et toutes les parties prenantes à travailler ensemble pour la tenue d’élections le 23 décembre.

Les membres du Conseil de Sécurité de l’ONU et du Conseil de paix et de sécurité de l’Union africaine ont réitéré leur engagement à prendre des mesures appropriées contre tous les acteurs congolais, et tous les autres, dont les actions et les déclarations entravent la mise en œuvre de l’Accord et l’organisation des élections », lit-on dans ledit communiqué.

La même source renseigne que les membres du Conseil de sécurité de l’ONU et du Conseil de paix et de sécurité de l’U.A appellent à une coordination accrue entre les Nations Unies, l’Union africaine, la Conférence internationale sur les Grands Lacs, la SADC, l’Union européenne et l’Organisation internationale de la Francophonie, pour soutenir la mise en œuvre de l’Accord du 31 décembre 2016 et du processus électoral en RDC.

Ce communiqué conjoint intervient quelques heures seulement après le discours de J. Kabila sur l’état de la Nation. Un discours qui n’a visiblement pas satisfait l’opposition.

Jephté Kitsita
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top