Liens commerciaux

0
L’ex-major de la police nationale congolaise (PNC) et l’un des principaux témoins dans l’affaire Chebeya, Paul Mwilambwe, redoute pour sa sécurité après la nomination, samedi dernier, de John Numbi inspecteur des forces armées de la RDC.

Depuis Dakar, capitale du Sénégal où il s’est exilé il y a cinq ans, Paul Mwilambwe se dit menacé par le retour aux affaires de son ancien chef de la police.

«La nomination de John Numbi au poste d’Inspecteur Général des FARDC et son retour en force avec une seule condition,mon élimination physique», s’est-il alarmé ce dimanche 15 juillet 2018 sur son compte Twitter.

Au mois de février dernier, Paul Mwilambwe avait déjà déposé une plainte à Dakar pour menace et tentative d’assassinat dont il se dit victime. Son avocat avait témoigné que des inconnus étaient venus jusqu’à Dakar pour tenter de l’enlever.

Lors du procès sur la mort de Floribert Chebeya, Paul Mwilambwe avait cité John Numbi comme commanditaire de l’assassinat de l’activiste des droits de l’homme Floribert Chebeya et de son chauffeur Fidèle Bazana. L’ancien chef de la PNC, John Numbi avait été suspendu de ses fonctions. Désigné cette fois comme inspecteur des FARDC, le retour de John Numbi dans l’armée congolaise fait parler notamment les ONG de protection des droits de l’homme.

actualite.cd
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top