Liens commerciaux

0


*Sous l’autorité morale du Président de la République, les signataires s’engagent à soutenir une seule candidature à la présidentielle.
*Le Dircab du chef de l’Etat salue "l’engagement d’une large partie de la classe politique de se rassembler autour de ce que nous avons de plus cher, le Congo".

L’appel à la paix, à l’unité nationale et au rassemblement des Congolais, lancé par le Raïs la veille de la célébration du 58ème anniversaire de l’accession de la RDC à l’indépendance a été entendu. En écho à ce message du chef de l’Etat, les chefs des composantes politiques membres du Gouvernement issu de l’Accord du 31 décembre 2016, et qui partagent désormais avec le président Joseph Kabila, « la passion du Congo », ont signé hier dimanche 1er juillet à Kinshasa, la charte constitutive du Front commun pour le Congo (FCC). La cérémonie a eu lieu au Salon Congo du Pullman Hôtel Kinshasa.

Aubin Minaku pour la composante Majorité présidentielle, Bruno Tshibala pour le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement, José Makila pour le compte de l’opposition signataire de l’Accord de la Cité de l’Union africaine et Maguy Kiala pour la Société civile, ont signé ladite charte.
À l’exception des ministres Modeste Bahati Lukwebo, Marie-Ange Mushobekwa, Lisanga Bonganga, Oly Ilunga, Emery Okundji, partis en mission de service selon le ministre Ruberwa qui assurait la modération, tous les autres ministres de la composante opposition membres du Gouvernement Tshibala ont signé la charte constitutive du FCC. « Les ministres qui ne sont pas là signeront à leur retour », a déclaré Ruberwa.
Jean-Lucien Busa, Pierre Kangudia, Justin Bitakwira, Steve Mbikayi, Basile Olongo ont également signé cette charte. Les ministres MP ont fait de même.
Le Directeur de cabinet du Chef de l’Etat, Néhémie Mwilanya Wilondja, salue « l’engagement d’une large partie de la classe politique de se rassembler autour de ce que nous avons de plus cher, le Congo ». Au nom du président Kabila, il remercie « les millions de Congolais anonymes qui se tiennent déjà prêts à soutenir ce projet et à accorder leurs suffrages très bientôt aux candidats du FCC à tous les niveaux du prochain scrutin afin de donner au pays un Président de la République et une majorité cohérente, stable et la plus large possible... » Il rappelle également que travailler avec tous ceux qui ont la passion du Congo a été depuis 2011, l’engagement et la démarche politique du Président Joseph Kabila.
On explique que cette coalition politique électorale veut permettre à ses membres de participer « sur la base d’un programme commun à la conquête démocratique du pouvoir à tous les niveaux aux élections à venir pour lesquels les membres de la coalition apporteront leur soutien à une candidature unique à l’élection présidentielle. Chaque membre de la coalition garde son identité et son autonomie tout en restant soumis à la discipline du groupe ».
Le Front Commun pour le Congo (FCC) est ouvert à l’adhésion des partis et regroupements politiques, des personnalités indépendantes et de la Société civile. Il a été créé début juin dernier à l’issue de la retraite gouvernementale à Kingakati sur « l’évaluation de la situation politique au regard des échéances électorales débutées ».

REACTIONS DES CHEFS DES COMPOSANTES
Aubin Minaku : « Une initiative permettant de gagner haut la main les élections... »
Au nom de la Majorité, je voudrais d’abord saluer la dextérité politique, stratégique du Président de la République, autorité morale de la MP. Depuis 2001 jusqu’à ce jour, en passant par les élections de 2006 et 2011, il a toujours fédéré le peuple, toutes les composantes politiques, il a toujours évolué avec tous ceux qui ont la passion du Congo. Aujourd’hui nous sommes fiers de constater qu’au niveau de notre Gouvernement, où il y a des filles et fils de la Majorité et de l’Opposition , il y a eu cette initiative fédératrice devant nous permettre, sous le leadership de Joseph Kabila Kabange, Autorité morale de la MP et du FCC, de gagner haut la main les élections à tous les niveaux...

Bruno Tshibala : « Nous avons tiré des leçons de notre histoire politique... »
« Je parle au nom des Forces politiques et sociales de la RDC acquises au changement. Nous avons tiré des leçons de l’histoire politique de notre pays depuis 1960 jusqu’à nos jours. Nous avons constaté que des efforts inlassables, déployés pour consolider la démocratie, l’Etat de droit, la stabilité politique de notre pays sont d’abord très fragiles. Voilà pourquoi nous avons décidé de mettre en place une grande coalition politique électorale dénommée FCC, non pas pour les intérêts et l’ambition de ses membres, mais pour le peuple congolais. Pour conjurer le retour aux démons de la discorde et de la division pour faire en sorte que les aspirations des Congolais à la paix, à la stabilité, à un bon régime républicain soient respectées. Je salue l’initiative du président de la République, toutes les forces politiques et sociales qui font partie du FCC d’avoir compris que l’intérêt du Congo passe avant l’intérêt particulier des acteurs politiques... »

José Makila : « Je salue la « magie politique » de Joseph Kabila »
« Des patriotes ont décidé de gagner les élections pour gérer le pays ensemble. Ce n’est pas une partie de l’Opposition qui se verse dans la Majorité, non. Ici c’est le regroupement politique et les partis politiques de l’Opposition ainsi que les regroupements politiques et partis politiques de la Majorité qui aiment ce pays, qui veulent aller vers l’avant, reconstruire ce pays, se sont mis ensemble et autour d’un programme d’aller vers le souverain primaire afin qu’il lui donne le pouvoir de diriger le pays. Nous sommes une coalition électorale pour que demain nous puissions diriger ensemble. Notre leitmotiv, c’est que le Congo ne se balkanise pas. Ici je salue la « magie » politique du Président de la République. Les gens pensaient qu’on n’allait pas respecter les accords signés. Il ne faut pas oublier ceci, c’est la continuité, la suite logique de deux dialogues passés, le dialogue du 18 octobre 2016 et celui du 31 décembre 2016. »

Maguy Kiala : « Une grande victoire du Président Kabila »
« Une grande victoire parce pour notre pays, l’implication de la population dans la gouvernance est très capitale. C’est elle la bénéficiaire de tout ce que l’on produit. Voilà pourquoi la Société civile s’est décidée à s’impliquer aussi dans ce front. C’est le front pour le Congo. Cela veut dire que nous voulons défendre notre patrie dans la paix, la joie et dans le développement. Comme patriote, si quelqu’un d’autre veut déstabiliser mon pays à partir de mon ONG, je dis non. Nous avons constituer ce front pour pouvoir mener à bon port ce processus électoral. Nous voulons dire non à ceux-là qui veulent déstabiliser notre pays. Ca c’est une grande victoire, celle du Chef de l’Etat pour ceux qui ne comprennent pas. C’est le Chef de l’Etat qui a initié cela. Il a dit que nous sommes restés ensemble pendant une année, pourquoi ne pas continuer ensemble. Le président de la République a compris les choses à temps. » Didier KEBONGO


FRONT COMMUN POUR LE CONGO, en sigle " FCC " CHARTE CONSTITUTIVE
Nous,
Forces politiques et sociales signataires de l’Accord politique global et inclusif du 31 Décembre 2016 et de l’Arrangement particulier du 27 avril 2017, représentés au Gouvernement d’Union Nationale, à savoir :
1. Majorité Présidentielle,
2. Opposition " Républicains Indépendants ",
3. Opposition signataire de l’Accord du 18 Octobre 2016 de la Cité de l’Union Africaine,
4. Rassemblement des Forces Politiques et Sociales acquises au changement,
5. Société Civile.
- Partis politiques ;
- Regroupements politiques ;
- Personnalités indépendantes ;
- Société Civile.
Considérant le processus électoral en cours visant l’organisation des élections apaisées, crédibles, transparentes, libres et démocratiques dans notre pays ;
Considérant la nécessité impérieuse de poursuivre la recherche de la cohésion nationale et de consolider la paix, la sécurité, la stabilité ainsi que la promotion du développement socio-économique de notre pays, notamment par la création des richesses pour les Congolais et la justice distributive ;
Déterminés à démontrer à la face du monde que la classe politique congolaise est capable de se rassembler autour d’une vision commune et des valeurs républicaines en vue de servir l’intérêt général de notre peuple ;
Soucieux de préserver la souveraineté, l’indépendance et l’intégrité territoriale chèrement acquises par les Pères fondateurs de la Nation Congolaise ;
Considérant que la tradition politique congolaise, au regard des faits historiques, a démontré que les Congolais, mis ensemble, ont toujours réussi à surmonter de grandes crises, comme cela fut le cas du Conclave de Lovanium, de l’Accord de Lusaka, de l’Accord Global et Inclusif de Sun City, des Concertations Nationales, de l’Accord Politique Global et Inclusif de la Cité de l’Union Africaine du 18 octobre 2016 et de l’Accord Politique Global et Inclusif du Centre Interdiocésain du 31 décembre 2016 ;
Considérant l’esprit d’ouverture, sans cesse renouvelé, de Son Excellence Joseph KABILA KABANGE, Président de la République ;
Considérant l’importance de la cohésion nationale expérimentée durant cette période de gestion commune permettant de relever des défis majeurs que connaît le Pays ;
Considérant que le bien-être de tout congolais ne saurait se réaliser sans mettre en avant la pratique des valeurs universelles qui fondent la prospérité des Nations, y compris celles propres à notre culture et à notre peuple ;
Soucieux de consolider la démocratie, l’état de droit et le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales dans notre pays ;
Considérant qu’il y a nécessité de renforcer la Démocratie par la création d’une structure politique capable de fédérer les énergies et les ressources humaines indépendamment de leur appartenance tribale, ethnique, provinciale, religieuse, idéologique et autres ;
Que cette structure devra placer au centre de ses objectifs l’émergence du Congo ;
Considérant que cet objectif ne pourra être atteint que grâce à la conquête démocratique du pouvoir, à tous les niveaux, à l’issue du processus électoral en cours ;
Que les fondateurs et autres signataires de la présente charte s’engagent à soutenir une seule candidature à l’élection présidentielle et à disposer de la majorité pour gouverner et engager les réformes nécessaires en vue d’un Congo Uni et Fort ;
Considérant que dans la recherche de cette majorité, ils s’engagent à demeurer solidaires ;
Prenant acte, avec satisfaction, de l’initiative du Président de la République, Son Excellence Joseph KABILA KABANGE, de fédérer les forces politiques et sociales au sein d’une plate-forme électorale dont il est l’Autorité Morale ;
Mus par la volonté de respecter la Constitution et les lois de la République ; Déterminés à gagner ensemble les prochaines élections à tous les niveaux ; 
Avons convenu et arrêté ce qui suit : 
Article 1er :
II est créé, à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo, une grande coalition politique électorale dénommée Front Commun pour le Congo, en sigle " FCC ".
Son siège est situé à Kinshasa.
Article 2 :
Le but du Front Commun pour le Congo est la conquête démocratique du pouvoir à tous les niveaux aux prochaines élections présidentielle, législatives nationales et provinciales, urbaines, municipales et locales, sur base d’un programme commun.
Article 3 :
Les membres du FCC sont :
- Forces politiques et sociales signataires de l’Accord politique global et inclusif du 31 Décembre 2016 et de l’Arrangement particulier du 27 avril 2017, représentés au Gouvernement d’Union Nationale, à savoir :
1. Majorité Présidentielle,
2. Opposition " Républicains Indépendants ",
3. Opposition signataire de l’Accord du 18 octobre 2016 de la Cité de l’Union Africaine,
4. Rassemblement des Forces Politiques et Sociales acquises au changement,
5. Société Civile.
- Partis politiques ;
- Regroupements politiques ;
- Personnalités indépendantes ;
- Société Civile.
Chaque membre garde son identité et son autonomie dans le respect de la présente Charte, de ses textes d’application et des décisions des organes du Front.
Les membres se donnent des garanties de solidarité et de bonne foi avant, pendant et après les élections. Ils restent soumis à la discipline du groupe et respectueux de leurs devoirs en tant que membres.
Article 4 :
Les règles d’organisation et de fonctionnement du Front Commun pour le Congo sont déterminées dans le Règlement Intérieur.
Article 5 :
Le Président de la République, Son Excellence Joseph KABILA KABANGE, est l’Autorité Morale du Front Commun pour le Congo du fait de son initiative et du caractère fédérateur de celle-ci.
Article 6 :
Le Front Commun pour le Congo est ouvert à l’adhésion des Partis et Regroupements politiques, des Personnalités indépendantes et de la Société civile.
CHRONOGRAMME D’IMPLANTATION DU FRONT COMMUN POUR LE CONGO
1. Dimanche 01 Juillet 2018 : 14 h 00
Lieu : Pullman Hôtel (Salon Congo)
08 h 00 - 09 h 30 : Accréditation des Journalistes 
invités
12 h 00 : Mise en place terminée
- Arrivée des Cadres du FCC
13 h 00 : Arrivée des Membres du Comité 
Stratégique 
13 h 15 : Arrivée des Membres du Gouvernement
- Arrivée des Honorables Députés et Sénateurs
13 h 45 : Arrivée des Présidents des Composantes 
Membres du FCC
14 h 00 : Début de la manifestation
- Hymne National
- Présentation du Programme par le 
Modérateur
- Mot d’introduction
- Lecture de la Charte constitutive du 
FCC
- Signature de la Charte sur invitation 
écrite par :
- Les Chefs des Composantes des Forces Politiques et Sociales Membres du FCC :
1. Majorité Présidentielle : Honorable Aubin MINAKU ;
2. Opposition Républicains Indépendants : Honorable Léon KENGO ;
3. Rassemblement des Forces Politiques et Sociales acquises au changement : Monsieur Bruno TSHIBALA ;
4. Opposition signataire de l’Accord du 18 octobre 2016 de la Cité de l’Union Africaine : Monsieur José MAKILA ;
5. Société Civile : Madame Magguy KIALA.
- Comité Stratégique de la Retraite Gouvernementale ;
- Membres du Gouvernement d’Union Nationale.
NB : - Les Chefs des Corps Signataires font faire une déclaration à la Presse à la sortie après signature
- Dispositions pratiques : un drapeau par Partis et/ou Regroupements Politiques sur une hampe préalablement placé dans la salle
- Tenue de ville exigée
- Cocktail
2. Lundi 02 Juillet 2018 ; 14 h 00
Lieu : Pullman Hôtel (Salon Congo)
Activité : Signature de la Charte sur invitation écrite par :
- Les Regroupements Politiques Membres du FCC
NB : - Les Chefs des Regroupements Politiques font une déclaration à la Presse à la sortie après signature ;
- Dispositions pratiques : un drapeau par Partis et/ou Regroupements Politiques sur une hampe préalablement placé dans la salle ;
- Tenue de ville exigée ;
- Cocktail.
3. Mardi 03 Juillet 2018 :14 h 00
Lieu : Pullman Hôtel (Salon Congo)
Activité : Poursuite de la Signature de la Charte par :
- Les Présidents des Regroupements Politiques ;
- Les Personnalités Indépendantes ;
- La Société Civile.
NB : - Les Chefs des Regroupements Politiques font une déclaration à la Presse à la sortie après signature ;
- Dispositions pratiques : un drapeau par Partis et/ou Regroupements Politiques sur une hampe préalablement placé dans la salle ;
- Tenue de ville exigée ;
- Cocktail.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top