Liens commerciaux

0

* Ayant adhéré du même coup à la plateforme initiée par l’autorité morale de l’UDPS, le leader de ULD ira aux élections sous le label de l’APCO.

A quelque 5 mois des élections, fixées au 23 décembre de l’année en cours, les tractations vont bon train sur la scène politique rd congolaise. Les partis entrent dans une valse de rapprochements et de ruptures. La présidentielle et les législatives, censées permettre de renouveler les institutions créent un véritable électrochoc dans les états-majors des formations politiques.

Dans la foulée de ces rapprochements et ruptures, l’Union des libéraux démocrates (ULD) de Raphaël Katebe Katoto a pris langue avec l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) de Bruno Tshibala, son ami du RASSOP. Mais le frère aîné de l’opposant Moïse Katumbi n’a pas fait que tailler bavette avec l’autorité morale de l’UDPS. Raphaël Katebe Katoto a quitté Joseph Olenghankoy pour adhérer à l’Alliance des progressistes pour le Congo, (APCO), la plateforme électorale dirigée par le Premier ministre.
Katebe a sans doute préféré s’allier à un homme qu’il connait fort bien. Les deux personnalités ont eu à collaborer étroitement à Genval, la banlieue bruxelloise où est née, en juin 2016, la méga plateforme de l’opposition rd congolaise, le Rassemblement des forces politiques et sociales acquises au changement dont Bruno Tshibala, alors secrétaire général adjoint de l’UDPS, était porte-parole. Bruno Tshibala a tout à gagner avec un allié de taille comme Katebe Katoto dans son camp.
Déjà à la nomination en avril 2017 de Bruno Tshibala comme Premier Ministre, Katebe, s’exprimant sur Radio Okapi, avait promis son "appui total" au nouveau chef du Gouvernement "pour l’intérêt de la nation". Le président de l’ULD figurait sur la liste de cinq candidats proposés par le RASSOP/Kasa-Vubu à la nomination au poste de Premier ministre.
Le grand perdant, selon des sources, c’est l’autre RASSOP/Kasa-Vubu, piloté par le leader des Fonus, Joseph Olenghankoy, dont la plaforme est ainsi vidée d’hommes qui comptent.
Est-ce déjà l’effet Katebe Katoto ? D’après toujours les mêmes sources, APCO, le regroupement de Bruno Tshibala aurait fait une véritable démonstration de force. Au moment où bien des formations politiques peinent à déposer la liste de leurs candidats députés provinciaux, APCO, renseignent des sources proches de cette plateforme, a aligné des candidats dans toutes les circonscriptions électorales.
Elections provinciales, APCO déjà présente dans toutes les circonscriptions
Selon Raymond Kahungu, secrétaire général de l’UDPS, cité par le site d’informations en ligne Actualité.Cd, la formation chère à Tshibala et ses alliés ont aligné 715 candidats députés provinciaux sur toute l’étendue de la RD Congo. "On a aligné 715 candidats députés provinciaux sur 715 sièges à travers la République. On a fait le paiement pour l’ensemble de la République. Nous sommes maintenant à l’étape d’envoyer les preuves de paiement pour que ces dossiers soient acceptés par la Ceni", a-t-il indiqué hier lundi 09 juillet.
Avec les précisions apportées par Raymond Kahungu, il va falloir compter avec l’APCO dans le paysage politique congolais. Cette plateforme lancée le 26 mai n’a donc pas tardé à prendre ses marques. Didier KEBONGO

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top