Liens commerciaux

0
C’est l’une des grandes annonces de la soirée. Le retour aux affaires du général John Numbi. L’ancien inspecteur général de la Police nationale congolaise a été nommé inspecteur général des Forces Armées de la Republique démocratique, à travers l’ordonnance présidentielle lue comme une dizaine d’autres à la télévision nationale samedi soir.
Suspendu à la suite de l’assassinat du défenseur de droits de l’homme Floribert Chebeya dans les locaux de la Police en 2010, John Numbi, qui garde l’influence au sein du corps armé, passe sa traversée du désert dans l’ombre où il ne sera jamais inquiété. Bien au contraire car il est même couronné en juin 2017 en recevant du chef de l’État la décoration de l’ordre des héros nationaux Kabila-Lumumba. Une distinction qui annonçait son retour au sein des FARDC dans lesquelles le général sera réintégré en novembre 2017 sous l’autorité du ministre de la défense en attendant une affectation. Chose faite aujourd’hui.
De l’UFERI aux FARDC 
Personnage controversé, à cause notamment de l’affaire Chebeya et de la répression des manifestations, John Numbi reste adulé par ses admirateurs qui voient dans son parcours de « guerrier » un modèle. Né en 1962 dans le Haut Lomami, ce Luba du Katanga, la même tribu que Laurent Désiré Kabila, rencontre ce dernier alors qu’il est âgé de 27 ans en 1989. Une rencontre qui se concrétisera par la nomination de l’ancien président de la jeunesse de l’Union des fédéralistes et des républicains indépendants (UFERI),  à la sécurité de la ville de Kinshasa au sein des FAC, les Forces armées congolaises, à l’arrivée de M’zée au Pouvoir en 1997.
Resté influent et proche de la famille présidentielle, Numbi est nommé en 2007 inspecteur général de la Police nationale congolaise. Poste qui l’exposera véritablement sur la scène nationale. C’est ainsi sous sa direction que la police écrase les « insurgés » de Bundu Diakongo dans le Bas-Congo en 2008 avant de se retrouver au cœur de l’affaire Chebeya en 2010, qui marquera jusqu’à ce jour sa carrière au sein des forces de sécurité.
Dans le collimateur des États-Unis et la cible des critiques des Nations unies, John Numbi reste l’un des bras droits du chef de l’Etat. Sa nomination à la tête de l’inspection générale des FARDC en ce moment précis le prouve encore un peu plus.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top