Liens commerciaux

0
"Je souhaite que le dialogue soit renoué à tous les niveaux pour le bien de tous. La méfiance n’est jamais bonne conseillère. Aussi, je souhaite que la Maison Schengen soit de nouveau autorisée à fonctionner ", tels sont les vœux de l’ambassadeur Alain Rémy exprimés à l’occasion de la fête nationale française célébrée le 14 juillet de chaque année. Dans son discours bilan, Alain Rémy arrivé au terme de son mandat de 3 ans en RDC, a évoqué la dégradation des relations entre la RDC et la communauté internationale, les élections qui pointent à l’horizon et la réouverture de la Maison Schengen.

« La RDC s’apprête à vivre des heures décisives de son histoire à la fin de cette année », a déclaré le représentant d’Emmanuel Macron en RDC qui n’a pas manqué de rassurer le soutien de la France pendant cette période cruciale. La France, a-t-il déclaré, souhaite qu’en tournant cette page de leur histoire, les Congolais en ouvrent une nouvelle en paix avec eux-mêmes et qu’ils soient prêts à marcher vers un avenir radieux.
A l’entendre, la France n’a pas d’intérêt particulier dans les richesses naturelles de la RDC. Car, a indiqué le diplomate français, tout au long de son histoire commune, son pays a toujours été aux côtés de la RDC, dans les heurts comme dans les malheurs, avec un regard bienveillant, amical, avec le souci constant de préserver l’intégrité du pays, de contribuer à son développement et de le soutenir au sein de la Communauté internationale.
La fête du 14 juillet s’est poursuivie le dimanche 15 avec le sacre de l’équipe nationale française à Moscou. Mathy MUSAU
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top