Liens commerciaux

0
Le Professeur Elikya M’bokolo a exprimé ses doutes par rapport à la tenue des élections en décembre 2018. Il a notamment cité le problème de préparation et particulièrement celui relatif au financement.

« Nous sommes au mois de juillet, les dispositions pratiques ne sont pas réunies. Ça ne se passe pas comme ça. Si une mère souhaite que ses enfants mangent à midi, elle fait son marché le matin à 7 heures, prépare coupe les oignons à 9 heures. Nous voulons manger demain, mais aujourd’hui nous ne savons pas ce que nous allons manger. Nous n’avons même pas la braise »,a-t-il dit en lingala au cours de l’émission Equipe nationale.

A la question de savoir s’il a vraiment des doutes, l’historien, qui a adhéré au Front Commun pour le Congo (FCC) a explicité.

« Je ne doute vraiment pas, mais de ce que je vois, ce sera difficile. Nous n’avons pas d’argent. Où irons-nous trouver l’argent ? On s’est disputé avec tout le monde, l’Union Européenne, les américains, etc. Où trouverons-nous l’argent ? (…) Si Nangaa dit que tout va bien, ce qu’il ne dit pas ce qui est conforme à la réalité », a-t-il ajouté.

Pour lui, il n’est pas tard de trouver des solutions.

« On peut emprunter de l’argent, nous avons des garanties à donner », a-t-il suggéré.

Dans son discours le 19 juillet, Joseph Kabila avait affirmé que le cap des troisièmes consultations électorales, fixées en décembre prochain, reste maintenu et que la RDC va seule financer les élections.

« Nous avons tenu également à affranchir notre processus électoral des contingences du financement extérieur et, par conséquent, des chantages de tous genres, afin de créer les meilleures conditions pour notre peuple de conférer sa pleine légitimité, à ceux et celles qui sortiront vainqueurs de ces consultations. Je réaffirme donc que désormais les élections en République Démocratique du Congo seront, réellement une affaire de souveraineté et qu’elles seront en conséquence, entièrement financées par l’Etat congolais », avait dit Joseph Kabila.

Pour la CENI, les élections auront bel et bien lieu et le dépôt des candidatures pour la présidentielle et les législatives se tiendra du 25 juillet au 8 août 2018.

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top