Liens commerciaux

0


Finalement, il l’a fait ! Oui, il a enfin brisé l’omerta en prononçant un discours solennel faisant le bilan de tout ce qu’il a accompli à la tête de ce grand et beau pays, la République Démocratique du Congo, situé au cœur de l’Afrique. Comme prévu, hier, jeudi 19 juillet 2018, Joseph Kabila Kabange, face à son devoir en tant que garant des Institutions et de la Constitution, a honorablement répondu présent en exécutant le traditionnel discours sur l’état de la nation devant Sénateurs et Députés nationaux réunis en Congrès. Présent dans la salle, le PCA de la Régideso, Me Placide Yoko Yakembe n’a pas manqué d’exprimer son satisfecit au sortir du Parlement. «Aujourd’hui, le Rais nous a édifiés plus que par le passé», a laissé entendre Placide Yoko.

A l’en croire, le Chef de l’Etat Joseph Kabila a édifié toute une population à travers ce discours sur l’état de la nation, en choisissant des mots et des phrases captivantes, pour faire comprendre au peuple Congolais qu’il faille regarder vers la même direction que lui. « Aujourd’hui, le Raïs nous a édifiés plus que par le passé parce que, maintenant, il parle avec le poids à la fois de la Majorité et de l’Opposition », a ainsi lâché Me Placide Yoko.

En prenant en compte ce qu’a pu dire le Président du Conseil d’Administration de la Régideso, Joseph Kabila a réussi la cohésion nationale inclusive, en rassemblant tous les fils et filles de la RD Congo pour leur apprendre les valeurs souveraines, l’unité, l’amour pour une nation forte, libre et souveraine. «Il n’y a plus des discriminations entre congolais, tout le monde est membre du Front Commun pour le Congo. Nous tous nous regardons dans la même direction, et nous attendons le programme du Chef de l’Etat pour poursuivre le combat», souligne Placide Yoko, membre de la Majorité Présidentielle. Par ricochet, quoique dans les couloirs ouatés des voix s’élèvent pour dire que Kabila n’a pas répondu clairement à la question majeure, laquelle porte sur sa présentation aux scrutins électoraux à venir ou pas pour un troisième mandat dit anticonstitutionnel, Placide Yoko, Professeur en Droit à l’Unikin depuis des lustres, suggère à la Constitution de répondre quant à ce. Nonobstant, il estime que le Chef de l’Etat a répondu aux aspirations de la population congolaise. « Il ne faut pas se tromper, le discours qu’a tenu le Président de la République est un discours bilan. Il nous a rappelé ce qui a été fait et ce qui reste à faire est encore plus grand, plus important ; plus exaltant que ce qui a été fait. Il n’y a pas un discours d’adieux car Kabila n’est candidat à aucun départ », a-t-il lâché. D’emblée, il convient de noter que pour le PCA de la Régideso, la paix et la stabilité économique et sécuritaire dont a parlé le Président de la RDC ont besoin de la durée. « Si vous vous adressez à un vieux, vous pouvez dire qu’il peut partir peut-être en mourant, mais quand vous avez un jeune fortement déterminé comme lui (Kabila) à construire par-dessus un pays comme le nôtre et l’en faire une puissance, non seulement qu’il ne part pas, mais il rassemble au maximum les énergies», a-t-il précisé. ‘’Ce n’est pas pour rien que le Chef vient de créer un Front commun pour le Congo, non pas pour fuir, mais pour se battre contre la pauvreté, le sous-développement, les divisions, contre l’impunité, etc.’’, a conclu Maître Yoko.
Merdi Bosengele
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top