Liens commerciaux

0


La Majorité Présidentielle (MP) est revenue, ce mardi 14 août 2018, sur le non-retour de Moïse Katumbi au pays pour déposer sa candidature aux élections prévues le 23 décembre de cette année. D’après la famille politique du président Joseph Kabila, l’ex-gouverneur du Katanga a une “identité confuse” et ne peut pas concourir aux élections.

Depuis qu’il a renoncé à la nationalité italienne, Katumbi possède une identité qui porte confusion, a soutenu André-Alain Atundu, porte-parole de la Majorité présidentielle.

“Dans ce cas d’espèce, Monsieur Moïse Katumbi a une identité confuse du fait d’avoir renoncé à la nationalité italienne sans avoir fait une quelconque démarche de recouvrement de la nationalité congolaise auprès du gouvernement, autorité compétente”, a-t-il dit au cours d’une conférence de presse.

Katumbi ne pouvait donc, selon la MP, s’approcher des frontières de la RDC car “son cas relève de la souveraineté d’un Etat”.

“Il doit être entendu que la nationalité est un concept juridique différent de la notion anthropologique de l’origine ethnique ou de son ascendance”, a soutenu Atundu.

Candidat déclaré à la présidentielle du 23 décembre, Moïse Katumbi et sa suite n’avaient pas obtenu l’autorisation de l’Autorité de l’aviation civile pour survoler et atterrir à Lubumbashi. A deux reprises, la délégation de Katumbi n’a pas pu traverser la frontière de Kasumbalesa en provenance de la Zambie.
Fonseca Mansianga
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top