Liens commerciaux

0

La campagne nationale d’inscription des enfants de 6 et 7 ans à l’école primaire sera lancée demain mardi à l’EP 3 et 4 Kabinda à Kinshasa. Pour la réussite de cette activité, les médias sont sollicités pour leurs contributions. Ce qui justifie le briefing que le ministère de l’Enseignement primaire et secondaire en collaboration avec l’UNICEF a organisé le vendredi dernier à l’Athénée de la Gombe avec les professionnels des médias sur le bien-fondé de cette campagne.

Le responsable de la communication de cette campagne a déclaré que l’objectif poursuivi est d’amener les parents à inscrire tous leurs enfants de 6 et 7 ans en première année primaire pour l’année scolaire 2018-2019. Pour cette année, a-t-il fait savoir, la dite campagne concerne plus de 2 millions d’enfants en age d’entrer en 1ère année primaire. Il est convaincu que l’accélération des inscriptions des enfants en première année primaire est un pas positif pour donner à tous les enfants, filles et garçons, les moyens d’achever un cycle complet d’études primaires.
Cependant, a dit le responsable de la communication de cette campagne, les pouvoirs publics, les parents, les chefs d’établissements et la communauté doivent mener des actions pour la réussite de cette campagne. Il s’agit entre autres de mettre en application toutes les mesures d’accompagnement de la gratuité au primaire, la consolidation de la paix et offrir à tous les élèves un environnement d’apprentissage sécurisé ; inscrire et maintenir à l’école, sans discrimination ni rejet, tous les enfants, filles et garçons ; accompagner les enfants sur le chemin de l’école, dans les devoirs à domicile ; protéger les enfants contre les abus et toute forme d’exploitation ainsi que contribuer à l’identification des enfants non-inscrits et à leur inscription à l’école.

ENCOURAGEMENTS DE L’UNICEF
Pour sa part, le responsable de l’éducation à l’UNICEF a réaffirmé le soutien de l’agence onusienne au gouvernement de la RDC afin d’envoyer les enfants de 6 et 7 ans à l’école. Cela, sans exclusion, a martelé Alima Boukary Marcos. Ce, avant de souligner que peu importe leurs statuts (enfants avec handicap ou ceux dont les parents n’ont pas les moyens), ils doivent aller à l’école afin d’achever leur cycle primaire.
Ainsi, cette responsable au bureau de l’UNICEF/RDC a encouragé les parents à inscrire leurs enfants de 6 et 7 en 1ère année primaire pour l’année scolaire qui va commencer en septembre prochain.
Pour terminer, Alima Boukary a salué le soutien que la presse congolaise apporte depuis le début la première édition de cette campagne. A l’entendre, la presse constitue la porte voix du gouvernement pour sensibiliser la communauté à inscrire leurs enfants à l’école. Mathy MUSAU
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top