Liens commerciaux

0
Yves Mpunga, Expert en Technologie de l’Information et Sécurité Internet, et candidat à l’élection présidentielle du 23 décembre prochain, en RD. Congo, clame le redressement du pays par l’économie nationale et les affaires en guise de voie de sortie du sous-développement dans lequel sombre le pays de Lumumba, depuis des lustres. Il a été l’invité du ‘’Salon d’affaires et d’Investissement de Kinshasa‘’, pour l’animation de la conférence-débat du samedi 25 août dernier autour du thème : ‘’la bonne gouvernance et les relations internationales’’. Cet expert patenté de l’Informatique soutient qu’il faille réformer les secteurs éducatif et économique de l’Etat. «Au Congo-Kinshasa, la priorité, c’est l’économie pour sortir le pays du sous-développement. Et, l’Informatique vaut son pesant d’or à l’heure actuelle », a-t-il éclairé la lanterne de l’opinion présente à ce Salon d’affaire.






Ayant rehaussé de sa présence la cérémonie du dernier jour du Salon d’Affaires, le candidat à l’élection présidentielle de décembre prochain s’est dit heureux de répondre à l’invitation qui lui a été lancée en vue d’animer une conférence-débat sur la bonne gouvernance et les relations internationales. «J’ai aimé de savoir et revoir qu’au Congo-Kinshasa, il y a un Salon d’affaires parce que le développement du pays passe par les affaires, ‘’l’économie’’. C’est un privilège pour moi de venir parler dans un Salon pareil», a-t-il confié à la presse, lors de l’interview.

Gérer intelligemment le pays

Dans son allocution simple, mais persuasive, Yves Mpunga a fait savoir qu’en parlant des relations internationales et de la bonne gouvernance, l’idée maitresse tourne autour de la gestion rationnelle du pays au profit de toutes les filles et fils du territoire national. D’après lui, des sommes colossales d’argent échappent au Trésor-public faute de la non-prise en compte des paramètres technologiques actuels. «Nous voulons que tous les congolais sachent que bien gérer le pays c’est bénéfique pour tout le monde. La bonne gestion accroît les bonnes relations avec les pays voisins. La bonne gouvernance voudrait que le Chef de l’Etat, mieux, le Premier Ministre puisse être le premier opérateur économique du pays. C’est lui qui va chercher les marchés et les contrats d’investissement, comme tous les autres pays du monde le font », a-t-il soutenu, en démontrant que le Chef de l’Etat est sensé aller en mission de service ou en voyage d’affaires, accompagné forcément des opérateurs économiques du pays pour que ces derniers identifient comment les autres pays échangent et suggèrent le problème de l’investissement. Malheureusement, en RD. Congo, a-t-il fustigé, beaucoup d’entreprises ont fermé suite à la précarité de la gouvernance dans bien des paramètres. «On ne doit pas dire qui a raison et qui a tort. Il est question de trouver des solutions idoines sur le comment les autres gèrent et ce que nous devons faire », a ajouté cet Expert en Economie. Et d’ajouter, «nous avons démontré que les relations internationales sont à la base de tout ce que nous pouvons faire, pour qu’il y ait développement. Cette coopération bilatérale doit commencer par nous pour que nos partenaires puissent savoir que même si l’extérieur venait, nous sommes déjà bien soudés pour aider le pays à décoller». Le speech du spécialiste de la sécurité Internet a, aussi, rappelé la nécessité de basculer valablement vers le numérique. «On ne peut pas gérer l’Etat, à ce jour, sans les nouvelles technologies de l’Information et de la Communication. Nous pensons qu’il faut l’informatisation de l’Etat pour booster son développement notamment, en accroissant le budget de l’Etat.

Jacques Kitengie
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top