Liens commerciaux

0
Les adversaires politiques de Félix Tshisekedi Tshilombo trouvent à redire sur son parcours universitaire. Ils ont mis en circulation une attestation qui serait un faux document délivré à l’Institut des Carrières commerciales de Bruxelles -ICC- brandi par Fatshi pour défendre son titre de Graduat.

«Le diplôme belge de Tshilombo, en réalité, ne serait qu’un faux», rapporte-t-on dans un document parvenu à la Rédaction d’AfricaNews, non signé, avec une photocopie d’attestation délivrée par l’ICC.

On pouvait lire entre les lignes de ce document que des «informations de milieux académiques en Belgique renseignent que l’étudiant zaïrois Tshisekedi Tshilombo Félix, admis en 1ère graduat Comptabilité de l’ICC, en 1987, avait disparu des radars de cette institution universitaire après son passage réussi en 1ère année et n’a jamais affronté la 2ème année pour être proclamé diplômé en Comptabilité». Après, poursuit-on, Félix a été signalé dans cette même institution où il est venu reprendre vraisemblablement son inscription en 2ème graduat pour ne plus se présenter aux examens.

Et d’ajouter: «Pèlerin infatigable, le fils à papa, visiblement nostalgique de l’école belge ICC, y revient encore en 1997 pour une formation, cette fois-là, en Marketing où il capitule sans avoir franchi le 2ème graduat pour être couronné diplômé dans cette discipline».

Selon les mêmes informations, «les empreintes de Félix Tshisekedi ont de nouveau été perceptibles à la même école, où il s’est fait inscrire en 2011/2012 dans la faculté de Droit».

On trouve toujours à dire sur le parcours du député invalidé de Mbuji-Mayi. «Encore une fois Félix ne s’est jamais présenté dans sa faculté pour affronter les épreuves en vue de se donner une étoffe de juriste». Aux yeux de ces pourfendeurs de Félix Tshisekedi, toutes les informations recoupées sur son cursus universitaire énervent la Constitution de la République et la loi électorale qui fixent les critères d’éligibilité à la tête de l’Etat.

Mais les dernières déclarations intriguent davantage. «Aux dernières nouvelles, … Monsieur Jean-François Bister, signataire du diplôme de graduat de Félix Tshisekedi, n’avait jamais été Directeur de l’ICC avant 2000, année à laquelle le précité a pris la commande de cette institution en remplacement de Monsieur Jouret qui aurait pu, en réalité, être le signataire de ce diplôme de la fantôme section de Marketing et Communication qui n’a jamais existé de l’histoire des Carrières commerciales à Bruxelles», insiste-t-on, avant de chuter: «Aux institutions judiciaires donc d’en tirer les conséquences»

Dans ses éditions précédentes, AfricaNews a évoqué dans ses colonnes la question des diplômes de Félix Tshisekedi qui faisait jaser en relayant les propos de son conseiller politique, Achille Mutombo Cyaji, qui fixait l’opinion sur ce qu’il qualifie de «tirs croisés de personnes mal intentionnées qui prennent le luxe de raconter et d’écrire de saletés sa -Félix, NDLR- vie privée et politique». Selon lui, Félix est détenteur d’un diplôme de graduat en marketing et communication à l’ICC de Bruxelles. C’est ce diplôme qui est mis en cause aujourd’hui.

Tino MABADA
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top