Liens commerciaux

0






































Les binzambinzambi nous ont fait voir de toutes les couleurs dans cette République. Tenez par exemple, le pasteur Abraham Ngalasi Kurisini Aggrey, après qu’il ait fait passer son collègue Kuthino Fernando, Maître dans l’Art de broyer du noir pendant près de 10 ans en prison au terme d’un procès à dormir débout, le revoilà de nouveau sur la scène.






Cette fois-ci, le prétendu homme de Dieu rebondit avec un dossier de mariage. En effet, Ngalasi va se marier pour une 2ième fois dans quelques mois, pour remplacer sa défunte épouse. Le pasteur se remarie avec cette charmante femme, qu’il tient à la main sur cette photo. Elle est Canadienne, et vit au Canada. Il n’est pas interdit à Ngalasi de se remarier. Ce n’est pas non plus mauvais de se remarier. Cependant, ce qui choque, c’est cette façon d’exiger d’autoritaire aux fidèles de l’église la Louange de réunir au total 80.000 dollars américains, pour la réception de ce mariage; pourtant une affaire personnelle de Ngalasi. Que d’exiger ainsi aux fidèles de se cotiser, alors que Ngalasi est déjà très riche, ça frise une escroquerie et une volonté nette de vouloir appauvrir des paisibles citoyens déjà fauchés et en souffrance pour organiser la rentrée scolaire de leurs enfants. Ngalasi qui est assez riche n’a qu’à retirer le pognon dans ses multiples comptes bancaires pour financer son propre mariage, quant à attendre des cadeaux et une participation symbolique de la part de ses fidèles, que d’exiger de droit 80.000 Usd. A la Louange, certains fidèles et même dans l’entourage du pasteur fustigent cette démarche. Des petits comités ont été mis en place à travers la plu part de représentations de l’église la Louange pour entre autres vulgariser l’opération 80.000 dollars pour le 2ième mariage du pasteur, et éventuellement procéder déjà à la collecte. D’après d’ailleurs le programme, le mariage aura lieu au Canada, loin des nombreux fidèles de la Louange à qui on exigé le gros du financement. Allez-y comprendre. Des sources autour de Ngalasi rapporteraient même que le pasteur vivait avec la charmante dame, depuis le vivant de sa défunte épouse. C’est pour cette raison que les choses se sont passées très vite.

DEBORAH-MBELU C-News

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top