Liens commerciaux

0
Pendant le huis-clos de chefs d’Etat de la SADC à Windhoek, le président angolais, Joao Lorenço a fait savoir à Kabila, qu’il n’a pas besoin des réfugiés congolais dans son territoire.





Kabila a donc intérêt à organiser des élections libres, crédibles et inclusives, pour éviter à la région des troubles. C’est également le souhait du président de la Namibie, qui affirme constater depuis un temps l’arrivée des réfugiés congolais chez lui. A l’unisson, tous les chefs d’Etat de la région se sont prononcés pour des élections crédibles le dimanche 23 décembre.

PATRICK-MUKENDI C-News
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top