Liens commerciaux

0
Moïse Katumbi réagit à l’invalidation de la candidature du président du Mouvement de Libération du Congo (MLC), Jean-Pierre Bemba, à la prochaine présidentielle. Sur son compte twitter, l’ancien gouverneur du Katanga dénonce ce qu’il qualifie d’instrumentalisation de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), cela quelques heures après que la centrale électorale a annoncé le rejet de 6 candidatures sur 25 reçues lors des inscriptions.
Lui-même écarté de la course à la présidentielle suite aux démêlés judiciaires qu’il a avec le gouvernement congolais, Moïse Katumbi appelle à augmenter la pression pour obtenir les élections inclusives.
«Ces invalidations sont inacceptables et montrent encore une fois l’instrumentalisation totale de la CENI par Kabila. Avec la population, l’opposition, la société civile et nos partenaires, faisons front, augmentons la pression, refusons ce simulacre d’élection kabiliste», a écrit le président de la plateforme Ensemble sur son compte Twitter.
Ces invalidations sont inacceptables & montrent encore une fois l’instrumentalisation totale de la @cenirdc par .

Avec la population, l’opposition, la société civile & nos partenaires, faisons front, augmentons la pression, refusons ce simulacre d’élection « kabiliste » !
Attendu pendant la journée du vendredi 24 août dernier, le verdict de la CENI est tombé aux premières heures de ce samedi 25 août 2018. L’instance chargée d’organiser les élections a décidé de rejeter les candidatures de Ifoku Mputa Mpunga Marie-Josée et  Badibanga Samy pour défaut de nationalité, Moka Jean-Paul pour manque de preuve de paiement, Adolphe Muzito à cause du conflit avec le Parti Lumumbiste Unifié (PALU), Antoine Gizenga pour défaut de qualité de signature et Jean-Pierre Bemba pour sa condamnation par la Cour pénale internationale dans l’affaire de subornation des témoins.

Will Cleas Nlemvo
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top