Liens commerciaux

0
La télévision kabiliste «Télé 50» se trouve dans la tourmente. Ce n’est pas encore la faillite pour elle mais elle n’arrive plus à faire face à certaines charges. A commencer par les dépenses du loyer. C’est si grave qu’elle a fini par se faire déguerpir de l’avenue Mandarinier, dans la commune de la Gombe, où elle était installée dans une villa aisée avec piscine pour un loyer mensuel de 8.000 dollars. Cela faisait plus de six mois que Jean-Marie Kassamba n’avait plus crédité le compte de son bailleur et celui-ci a décidé de résilier le contrat de bail.






JMK part du quartier chic de la Gombe pour des installations modestes dans les environs de l’Hôtel de ville de Kinshasa, sur l’avenue Equateur. Même le nom de l’immeuble n’est pas connu des habitués du centre des affaires de Kinshasa. Les dépenses du personnel commencent aussi à peser sur celui qui a prétendu créé un modèle particulier d’un média prospère dans un pays pauvre. Kassamba en est venu à envoyer quelques journalistes en «congé technique». Il fallait le faire à temps au moment où les arriérés de salaires se chiffrent à plus de trois mois. Le personnel au strict minima, Télé 50 n’est plus en mesure de présenter le journal télévisé en temps réel. Une seule édition produite et à la technique de la passer en boucle à longueur de journée. Kassamba a débarqué à Kinshasa vers la fin de 1+4 en provenance de Télé Sud et bredouille en bon «venant» à la recherche d’une aventure.





Quelques années plus tard, le voilà propriétaire immobilier nanti d’un appartement triplex au croisement du boulevard du 30 juin et l’avenue Batetela d’une valeur de plus de 800.000 dollars, d’une superbe villa en face du quartier Beau vent, dans la commune de Lingwala, estimée à près de 500.000 dollars et d’une résidence «secondaire» sur l’avenue Mont des arts, la plus chère de Lingwala du fait qu’elle est contigüe à Gombe.

Des sources parlent de sa récente acquisition immobilière au Maroc. Les bagnoles, ils les collectionnent en si grand nombre qu’il n’a plus de place chez lui. Il les stationne dans le parking du Grand Hôtel Kinshasa. Pendant que la maison Kassamba dégringole, ça jase aussi très fort sur la paternité de Télé 50. JMK n’en est qu’un simple gérant.

TS G
netic-news.net
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top