Liens commerciaux

0
A quelques six jours de la rentrée des classes fixée au 3 septembre prochain, l’Association des femmes chinoises vivant au Congo (AFCC) a estimé nécessaire d’apporter son soutien aux plus démunis. Question de permettre à ces derniers de reprendre aussi le chemin de l’école, en bonne et due forme. Pour ce, l’AFCC a remis un lot de fournitures scolaires aux orphelins et enfants en situation difficile de Kinshasa. Pour l’occasion, les encadreurs de différents centres d’encadrement et leurs protégés ont été conviés à une cérémonie officielle qui s’est déroulée au siège de l’AFCC, dans l’enceinte du restaurant Mama Rosa, à Gombe.

Un don qui tombe à pic dirait-on. Aussi chaque enfant a eu droit à des boîtes mathématicales, gourdes et sacs estampillés AFCC, classeurs, cahiers. Les bénéficiaires ont également reçu des stylos de différentes couleurs, des tubes de colle, jeu de lattes, compas, gommes, crayons, intercalaires. Afin de garantir une santé de fer à ces élèves durant leur processus scolaire, la communauté chinoise a jugé judicieux d’insérer dans le lot de matériels apportés des moustiquaires mais aussi, des fournitures de bureau pour le bon fonctionnement des orphelinats.
Le geste posé par la communauté chinoise qui a choisi la RDC comme sa seconde patrie, est salué par les bénéficiaires. Ce, dans la mesure où ce don vient résoudre l’épineux problème des fournitures scolaires à chaque rentrée des classes. De plus, comme l’a rappelé la secrétaire générale de l’Association des femmes chinoises au Congo, Mme Cynthia Li, l’enfant est l’avenir d’un pays. Or, éduquer un enfant c’est planifier le développement d’une nation. Une manière pour cette communauté chinoise de contribuer au bien-être du peuple congolais, en particulier et, au développement de la République démocratique du Congo en général.









PROMOTION DU DROIT DE L’ENFANT
L’autre mérite de l’AFCC à travers ce don, c’est de contribuer à la promotion du droit de l’enfant congolais. C’est un travail qui retrouve tout son fondement juridique. Depuis sa création, l’AFCC a toujours accompagné l’épanouissement de l’enfant congolais à travers des dons qu’elle accorde,depuis plus de deux ans, aux différents orphelinats de Kinshasa.
En guise de remerciement envers leurs hôtes, les bénéficiaires ont chanté en hommage à la présidence de l’AFCC, Mama Rosa. Ils ont, par ailleurs, profité de cette occasion pour présenter leurs doléances à l’endroit de l’Association des femmes chinoises au Congo, leur partenaire traditionnel qui a accepté volontiers de prendre la place de leurs parents.
Ces nécessiteux, venus au siège de l’AFCC en délégations, étaient accompagnés de leurs encadreurs. Ils étaient issues de neuf orphelinats de Kinshasa, à savoir l’ONG « Agence de développement et entraide communautaire » (Adeco) de Limete/Kingabwa ; le centre « Ameema » (Association des mamans encadreuses des enfants mal nourris) ; le « Centre-Orphelinat Lisanga ya Klisto » (COLK) de Ngaba ; « Les Amis du cœur » de la Cité Verte ; l’« École Dr Lwemba » de Ngiri-ngiri ; l’orphelinat « Encadrement des enfants vulnérables/Eden » (EEV/Eden) de Lemba ; l’orphelinat « Les cris des enfants » ; l’orphelinat « Réseau communautaire pour la défense et la protection de l’enfant » (Recodepe) de Masina ; l’orphelinat « Seneve » de Makala.
Fyfy Solange TANGAMU
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top