Liens commerciaux

0
Des organisations proches du parti de l'ancien vice-président exigent un processus électoral réellement inclusif, transparent, démocratique, sans l’usage de la machine à voter et une justice réellement indépendante pour assurer la réussite des prochains scrutins.

Des structures affiliées au Mouvement de libération du Congo (MLC) se sont réunies, le 18 août, au siège de leur parti à Kinshasa, pour statuer sur la situation politique de l’heure et le processus électoral en cours dans le pays. Elles ont, à cette occasion, mis en garde la Commission électorale nationale indépendante (Céni) contre une tentative d’invalidation de la candidature du président nationale de cette formation politique, le sénateur Jean-Pierre Bemba Gombo. « Les structures spécialisées et associations affiliées au MLC dénoncent un complot ourdi par la majorité au pouvoir tendant à exclure du processus électoral en cours le candidat du MLC et du peuple congolais, le sénateur Jean-Pierre Bemba », ont-elles dit.

Ces organisations notent que cette attitude anti-démocratique « devenue chronique pour cette famille politique » risque de saborder le processus en cours, vu son extension à l’endroit des autres candidats de l’opposition. Pour les structures spécialisées et associations affiliées au MLC, le camp de la majorité au pouvoir, décidé à réaliser cette sale besogne, se livrerait à un lynchage médiatique à l’encontre des candidats redoutables de l’opposition, en essayant vainement de déformer les lois et principes de droits universellement reconnus.

Une Céni et une justice réellement indépendantes

Les organisations affiliées au MLC se disent également affligées par la présence du président de la Centrale électorale, Corneille Nangaa, et du candidat de la majorité, le dauphin de Joseph Kabila, Emmanuel Shadary Ramazani, dans la délégation présidentielle qui a pris part à Windhoek, en Namibie, au sommet des chefs d’État de la SADC. Ce qui a amené ces associations à interpeller la Céni, la Cour constitutionnelle ainsi que les cours et tribunaux pour s’affranchir de l’emprise de tout camp politique, fut-il du pouvoir en place. Exigeant un processus électoral réellement inclusif, transparent, démocratique et sans l’usage de la machine à voter, ces structures ont dit prendre la communauté nationale et internationale à témoins, responsabilisant ainsi la famille politique au pouvoir face à tout échec du processus électoral en cours dans le pays.

Parmi les participants à cette rencontre, il y a eu la Dynamique Bemba président, Avenir Bemba, Ligue des femmes du MLC, Jeunesse MLC, Convention nationale des Bembistes, Génération Jean-Pierre Bemba, 100% Bemba, Ligue des jeunes du MLC, Carré des femmes révolutionnaires, Groupe d’actions et de soutien Jean-Pierre Bemba et les Amis de Jean-Pierre Bemba.

Lucien Dianzenza
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top