Liens commerciaux

0
L’ancien gouverneur du Katanga, Moïse Katumbi Chapwe, candidat Président de la République de la plateforme « Ensemble pour le changement » n’a toujours pas pu atteindre la ville de Lubumbashi par la frontière de Kasumbalesa, dans le Haut-Katanga. Il y a eu deux tentatives infructueuses qui ont eu pour effet la colère de ses partisans qui a mis à sac la localité frontalière le week-end dernier.

Hier, c’était au tour de la ville de Lubumbashi, capitale de la province du Haut-Katanga d’être visée par le même scénario que Kasumbalesa, à 90 Km de là avec l’ise des militants et sympathisants de l’Opposition exigeant le retour immédiat de Moïse Katumbi Chapwe qui est toujours bloqué à la frontière avec la Zambie où il est empêché d’entrer en RDC son pays. Jusqu’hier soir, c’était toujours le statu quo.
Pourtant, la fin de l’opération de dépôt de candidatures à la présidentielle est fixée à demain 8 août et le Président de la CENI, Corneille Nangaa a déjà fait savoir qu’il n’y aurait pas de prolongation, même pas d’une seule minute. A 24 heures de la clôture, le temps joue sévèrement contre le leader d’« Ensemble ».
Mais son Comité politique réuni hier à Lubumbashi a décidé du dépôt, par tous les moyens de Droit de la candidature de leur chef, Moïse Katumbi Chapwe, avant l’échéance de mercredi 8. C’est donc demain que le Mandataire du candidat Katumbi Chapwe Moïse déposera son dossier de candidature, a confirmé Dely Sesanga Hipungu, secrétaire général d’ « Ensemble ».
Il y aura toutes les pièces exigées par la loi électorale, sauf la carte d’électeur, Moïse Katumbi n’ayant pas pu se faire enrôler comme c’était le cas avec Jean-Pierre Bemba Gombo. La loi prévoit que pour ce cas, les candidats se feront enrôler lors du dépôt de leurs dossiers de candidature. Comment alors les juristes d’« Ensemble » comptent-ils combler ce vide dans le dossier ?
La première chose, c’est que « Ensemble » dépose d’abord le dossier incomplet dans les délais, c’est-à-dire demain. Ensuite, ils vont utilement mettre à profit les 4 jours de plus, après la clôture, consacrés par le calendrier électoral aux retrait et ajout des documents dans le dossier déposé au BRTC de la CENI. Pendant ce temps, comme on est en politique un imprévu peut à la dernière minute changer le cours des événements dans le sens des attentes d’« Ensemble » et d’une frange importante de la population.
Si le dossier Katumbi est déclaré irrecevable par la CENI à cause de l’absence de la carte d’électeur, « Ensemble » ira au contentieux à la Cour constitutionnelle. Sur le plan du Droit, les Avocats de Moïse Katumbi Chapwe vont faire valoir le principe du cas de force majeure qui a empêché leur candidat d’atteindre Kinshasa pour se faire enrôler pour le dépôt de sa candidature. KANDOLO M.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top