Liens commerciaux

0
L’Union Européenne insiste sur les mesures de décrispation du climat politique en RDC dans le cadre du processus électoral. Pour l’UE, les événements des derniers jours témoignent « du besoin d’en assurer un environnement pacifié et sans aucune entrave ».

L’instance européenne rappelle « l’importance de l’engagement pris par tous les partis de respecter l’Accord politique de la Saint Sylvestre, y compris les mesures de décrispation, afin d’assurer une compétition électorale équitable et crédible », dit un communiqué de l’UE publié ce lundi 6 août 2018.

Dans ce document l’UE apporte son soutien à l’appel du Président de la Commission de l’Union Africaine au respect des droits et libertés de tous les Congolais, indispensable à la tenue d’un scrutin paisible, transparent et véritablement inclusif.

A deux jours de la fin de l’opération de dépôt des candidatures pour les législatives nationales et la présidentielle de décembre, Moussa Faki, président de la Commission de l’Union Africaine (UA) a, dans un communiqué un peu plus tôt ce lundi, souligné la nécessité pour les dirigeants congolais d’assurer « le respect scrupuleux des droits et libertés de tous les Congolais, tels que garantis par la Constitution et les instruments africains et internationaux pertinents, ainsi que de mettre en œuvre des mesures de décrispation appropriées pour créer un environnement propice à une compétition électorale équitable ».

Ces appels interviennent dans un contexte marqué par les accusations de Moïse Katumbi à l’endroit de Joseph Kabila sur le fait que ce dernier, selon les propos de l’ex-gouverneur, choisit qui seront les candidats à la prochaine présidentielle. Katumbi a même appelé à une mobilisation pour la participation de tout le monde aux élections de décembre 2018.

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top