Liens commerciaux

0
Mgr Marcel Utembi, président de la Conférence épiscopale du Congo (CENCO) a évoqué ce lundi 20 août 2018 les « incertitudes » qui planent sur le processus électoral à quatre mois des élections fixées le 23 décembre 2018.

C’est en marge des travaux que mènent le Conseil œcuménique des Églises (COE) et CENCO au Centre interdiocésain que le président de la CENCO a fait cette déclaration.

« Mais notre pays semble encore loin de vivre des temps meilleurs vu les incertitudes du moment. Toutefois, le peuple congolais espère que l’aboutissement heureux du processus électoral en cours pourra lui garantir le début d’un avenir radieux. Pour y parvenir, nous nous confions naturellement à Dieu, le Maître de l’histoire. Et nous comptons également sur votre application effective et votre appui fraternel », a dit Mgr Marcel Utembi s’adressant aux responsables du COE et ceux de l’armée du salut, des représentants des églises indépendantes, de l’église orthodoxe, de la communauté islamique, de la Cime, de l’église Kimbanguiste et de l’ECC présents à cette rencontre.

Les membres de la délégation du CEO séjournent à Kinshasa depuis dimanche. Ils sont venus de la Zambie, de Namibie, d’Angola, du Kenya, du Burundi et de Jamaïque pour « exprimer leur solidarité à la population (congolaise) et prier pour une juste paix avec les Églises de République démocratique du Congo ».

Le Pape François a dépêché une délégation composée de trois membres afin de participer à cette réunion.

« Je salue particulièrement son Excellence Mgr le secrétaire général de la congrégation pour l’évangélisation des Peuples qui, au nom du Pape François a bien voulu s’adjoindre à la délégation du Conseil œcuménique des églises en visite en République démocratique du Congo. Excellence, soyez le bienvenu parmi nous. Votre présence témoigne une fois de plus de la sollicitude pastorale du Saint-Père pour le peuple congolais et pour l’église-famille de Dieu en RDC. J’en suis profondément reconnaissant », a martelé Mgr Utembi, affirmant que « c’est un devoir sacré d’accompagner notre peuple en quête de sa dignité humaine et de sa promotion intégrale ».

Le Conseil œcuménique des Églises ainsi que la Conférence épiscopale Congolais vont notamment, adresser un message au président Joseph Kabila, aux présidents de deux chambres du parlement, à la patronne de la MONUSCO, à la Majorité présidentielle, à l’Opposition et aux diplomates accrédités à Kinshasa.

Le secrétaire général du COE, le pasteur Olav FykseTveit, et le pasteur Frank Chikane, président de la Commission des Églises pour les affaires internationales du COE, ainsi que les représentants de la Conférence des Églises de toute l’Afrique et de l’Église catholique romaine font partie de cette mission qui va jusqu’au 21 août.

Patrick Maki
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top