Liens commerciaux

0
Réagissant aux nombreuses félicitations pour avoir été l’un des fers de lance du combat de la non-candidature à un 3è mandat mandat du président Kabila, le Professeur Andre Mbata qui s’est confié lundi 13 août à 7SUR7.CD, a adopté un profil bas.



Le professeur Mbata, modeste après ce qu’il appelle comme une »petite victoire », parle des universitaires, d’autres intellectuels congolais et aussi de lui-même, bref de tous ceux qui ont concouru à cela, comme étant des « Serviteurs Inutiles ».

«Nous avons gagné une grande bataille dans cette lutte de plus de 4 ans commencée depuis notre foudroyante réplique au livre tristement célèbre publié par le Professeur Evariste Boshab et intitulé: »Entre la révision constitutionnelle et l’inanition de la Nation ».», affirme-t-il.

Il rappelle quelques étapes de cette lutte pour la démocratie.

«Après le triste sort imposé au maître à penser en droit constitutionnel dans ce camp, le faux chercheur (Cyrus Mirindi, NDLR) envoyé en dernière minute pour prêcher un 3e mandat présidentiel ne pouvait donc pas scientifiquement survivre ».», se souvient-il.

Pour le prof André Mbata, il faut savoir célébrer même les petites victoires.

« Une victoire à célébrer certes, car dans toutes les luttes, il faut savoir célébrer ses victoires, si petites soient elles, lorsqu’on considère les obstacles rencontrés qui incluent des menaces de tout genre et même de corruption, d’arrestation et de mort qui nous auraient poussés à abandonner la lutte. », dit-il.

Pour lui c’est pas la victoire d’un individu mais celle de la nation sur un dictateur.

« C’est la victoire de la Nation sur un dictateur et les tambourinaires de son pouvoir. Et comme le disait si bien Rossy Mukendi qui avait été lâchement assassiné par les »forces de l’inanition », »le peuple gagne toujours ».», soutient-il.

Selon lui, tous les objectifs ne sont pas encore atteints et la lutte devrait se poursuivre jusqu’à l’effectivité de l’état de droit en RDC.

«La TSK (Transition Sans Kabila)? Nous n’avons pas atteint tous nos objectifs. La lutte va continuer, mais comment ne pas se réjouir à l’idée que sur les trois lettres TSK et meme si la T (Transition) se fait attendre, nous gagne SK car le futur de ce pays se déclinera SK (Sans Kabila)?.
« Mais a luta continua car nous ne sommes pas encore arrivés au bout de ce long et rude chemin vers la démocratie, la liberté et le bonheur de notre peuple ».», avance-t-il

Pour André Mbata, le président Kabila ne mérite aucun remerciement pour son acte de rénonciation. Pas que les universitaires et intellectuels qui ont contribué à cette petite victoire démocratique.

«Après s’être diaboliquement opposé a la marche du pays vers la démocratie et après avoir violé son serment constitutionnel à plusieurs reprises dans sa folle »passion pour le pouvoir, l’argent et la médiocrité », Joseph Kabila n’a pas droit à un quelconque merci ».

« Je vous dis également que les universitaires, d’autres intellectuels et citoyens congolais engagés comme le Professeur Mbata lui-même et ses collègues des universités ou de la société civile ne méritent pas non plus les remerciements ».», assène-t-il.

C’est par un verset biblique que le professeur Mbata donne sa conclusion.
La voici:
«Puisque nous sommes un peuple profondement »religieux », vous feriez mieux de lire la parole de notre Seigneur Jesus-Christ dans l’evangile de Luc (17,10) : »Vous de même, quand vous avez fait tout ce qui vous a été commandé, dites: Nous sommes des serviteurs inutiles car nous n’avons fait que notre devoir »!

« Comme universitaires, intellectuels et citoyens, nous sommes donc des serviteurs inutiles du peuple congolais ou de la Nation, condamnés à continuer le combat pour la démocratie, l’Etat de droit et le bonheur de notre peuple ».»

S.M.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top