Liens commerciaux

0


Le secrétaire général du Conseil oecuménique des Églises Olav Fykse, accompagné de l’Église du Christ au Congo « ECC » et de la CENCO, a échangé avec l’opposition politique congolaise, le 21 août dernier à Kinshasa.

Au cours de cette rencontre, il était essentiellement question pour les deux parties, de tabler sur le processus électoral en cours, ses défis ainsi que les perspectives.

Les opposants présents à ce rendez-vous ont, quant à eux, présenté les inquiétudes ou préoccupations qui persistent encore à quelques mois de la tenue des élections. Il s’agit principalement de :

– L’Inclusivité
– La Machine à voter
– Le Fichier électoral
– La Sécurisation du processus
– Le Financement du processus

Après échanges fructueux entre les opposants et les responsables religieux, des recommandations suivantes ont été prises :



– Les Responsables religieux rencontrent le chef de l’État sortant pour décanter ces questions cruciales, notamment le retour du Candidat Moïse Katumbi ;

– Les forces de l’opposition recrutent, forment et placent des témoins dans tous les bureaux de vote, afin de contrer la fraude en obtenant les PV qui seront transmis en temps réel ;

– Les médias communautaires et connectés soient impliqués dans la diffusion en directe des résultats par bureau de vote, juste après chaque dépouillement.

Tout en prenant acte de la non candidature du président de la république, conformément à la constitution, les pères des églises ont promis de rendre très prochainement publique, dans l’optique de contribuer à l’organisation des élections crédibles, apaisées, transparentes et inclusives.

Parmi les opposants présents à cette rencontre, figurent Vital Kamerhe, Eve Bazaiba du MLC, Jean-Marc Kabund de l’UDPS, Freddy Matungulu de Congo Na Biso ou encore Jean-Bertrand Ewanga de Ensemble.
Jephté Kitsita
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top