Liens commerciaux

0
François, âgé d’une vingtaine d’années, vendeur dans une boutique, aurait abusé d’une fillette de treize ans dans la commune de Lemba à Kinshasa. Le viol a été commis, lundi 13 août vers 13 heures.

Aux dires de la petite fille, venue acheter quelques vivres, le jeune garçon l’a trainée derrière le comptoir de la boutique pour lui offrir des biscuits. Il en aurait profité pour abuser d’elle.
Habituée des lieux et connaissant le vendeur, la fillette n’avait pas affaire à un étranger. Informée du viol, la famille biologique de la victime a immédiatement saisi des agents de la Police pour porter plainte.
"J’étais dans le magasin, lorsque le jeune commerçant a demandé à Noëlla de passer derrière le comptoir. Elle a obtempéré et, il lui a remis un paquet de biscuit. Ensuite, elle est allée s’asseoir au coin de la boutique pour manger", explique Trésor, un petit garçon d’une douzaine d’années, habitant le quartier, venu acheter des friandises à la boutique.
Pendant ce temps, la mère de la fillette s’inquiétait de l’absence prolongée de sa fille. "Je m’inquiétais pour ma fille, parce qu’elle avait pris beaucoup de temps pour revenir. J’ai rencontré Trésor en cours de route, et c’est lui qui m’informera qu’il avait laissé N. à la boutique en train de manger des biscuits. J’ai appelé mes frères et sœurs pour aller voir ce qu’il en était exactement. Arrivés sur place, à notre grande surprise, nous avons vu ma fille sortir de derrière le comptoir", témoigne la mère de la fillette.
Constatant les faits, la famille de l’infortuné s’est rendue à un poste de Police pour signaler le viol. Par peur des représailles, le jeune homme s’est enfermé dans son magasin. Pressé par les agents de la police, l’infortuné a refusé de sortir de sa boutique. C’est par la force qu’il a été acheminé au poste de la police au sein de la maison communale.
Pendant ce temps, quelques inciviques en ont profité pour prendre subrepticement, quelques articles dans la boutique de l’accusé.
Arrivée, au poste de la police, la victime a raconté les faits et a été prise en charge au dispensaire de la croix rouge, en attendant la suite de l’enquête.
Fyfy Solange TANGAMU
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top