Liens commerciaux

0
Pour avoir dit, qu’il n’y aurait aucune élection en RdC, sans Moïse Katumbi Chapwe, le président du MPCR, Jean-Claude Vuemba s’est attiré la foudre de Jean-Bertrand Ewanga, -ce député qui s’éloigne de plus en plus de l’ancien gouverneur de l’ex Katanga. Si Vuemba est aussi entrain de s’éloigner de Katumbi, comme cela se dit dans certains milieux, il revient alors à ses détracteurs de le démontrer, puisque pas plus tard que le samedi 18 août, le président du MPCR a fait une sortie médiatique foudroyante, à travers laquelle, il a manifesté son soutien total à Katumbi. Vuemba s’est même permis pendant que toute la communauté internationale réunie et l’ensemble de l’opinion rd-congolaise fixent le cap vers les élections, d’affirmer quant à lui, qu’il ne peut y avoir aucune élection en RdC sans Moïse Katumbi. Si Ewanga fustige Vuemba en lui reprochant de n’avoir pas qualité de parler au nom de ‘Ensemble’, le député assume. «Je suis président d’un parti politique vieux de 21 ans. Ce parti, c’est le MPCR. J’ai donc parlé au nom du MPCR», a martelé Vuemba. Pour Vuemba, Katumbi doit rentrer au pays pour participer aux élections. Il rappelle qu’une situation pareille s’est produite en 1959. Alors que les assises de la table ronde de Bruxelles, où les pairs de l’indépendance, ayant constaté l’absence de Patrice-Emery Lumumba avaient renoncé d’entamer les travaux, pour exiger la présence de l’ancien premier ministre. Vuemba estime que l’on peut recourir à cette sagesse pour permettre le retour de Katumbi au pays pour prendre part active à ces élections du dimanche 23 décembre.

DEBORHA MBELU
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top