Liens commerciaux

0
Droits et rôle de la femme pour l’émergence du Congo, bien-être général et développement communautaire, par le biais de la Culture. Voilà la quintessence du combat et l’engagement primordial de la chanteuse Barbara Kanam Mutund qui s’adonne avec ardeur en politique. Mais, elle qui est candidate Députée nationale dans la Circonscription de Kolwezi Ville, n’a pas encore dit son dernier mot par rapport à sa carrière musicale à succès.

Evidemment, cette voix angélique de la musique congolaise ne restera pas qu’à chanter. Elle se porte, désormais, ambitieuse avec une vision engagée de devenir porte-parole du peuple congolais, en général, et en particulier, de la population de la province de Lualaba. «…Nous espérons changer à notre niveau la civilisation dans certains territoires du pays et surtout lutter pour que la Ville de Kolwezi retrouve sa place et ses droits…», a déclaré Barbara Kanam, au journal La Prospérité.

Cette thèse constitue la motivation majeure de la Diva africaine dont la candidature à la députation nationale a été réclamée par la jeunesse de Kolwezi.

Une fois élue Députée nationale, elle va se battre pour initier des lois qui vont permettre de résoudre les différents problèmes majeurs qui bloquent le développement de sa province d’origine, Kolwezi.

Pour Barbara Kanam, l’idéal est de proposer de nouvelles réflexions sur le développement, par le biais de la culture qui est une réponse adéquate à une économie tournée essentiellement vers les richesses minières.

Remporter un siège dans le prochain parlement congolais est une lourde responsabilité qu’elle entend assumer avec détermination. Mais, cela ne peut être accompli que grâce au soutien de sa base électorale qui est la population de Lualaba. Oui ! Ce qui est rationnel, cette dame a tous les atouts nécessaires qui lui donnent un profit idéal pour contribuer au développement de son fief.

«Gérer autrement l’Etat en poussant le Gouvernement à une répartition équitable des richesses nationales pour le développement intégral du Congo» fait partie de son cheval de bataille.

Respectueuse et dynamique, cette dame de conviction prône surtout l’encadrement de la jeunesse à travers les initiatives qui pourront influencer et motiver le changement de comportement dans la Capitale et dans les provinces.

L’ancienne de l’Université de Pretoria s’engage !

Ayant une maitrise en Sciences économiques –option : Commerce international, l’ex-étudiante congolais de l’Université de Pretoria se distingue aussi par ses actions humanitaires en Afrique et dans son propre pays.

Au travers de la Fondation Kanam, qui porte son nom, elle mène des actions pour le droit à l’éducation des enfants en situation difficile.

Toujours opérationnelle, sa structure a toujours servi d’instrument de travail sur le terrain.

Animée d’un esprit de partage, Barbara Kanam ne cesse d’apporter secours aux personnes vulnérables, à Kinshasa tout comme dans les provinces.

« Cette fois-ci, la Fondation va se focaliser sur le développement collectif. Ensemble avec le label Kanam Music, elle servira de pont entre moi et l’ensemble de la population dans tous les domaines de la vie», renseigne la chanteuse.

Au-delà de ses réalisations personnelles, la Diva africaine accompagne et participe également dans d’autres projets à caractère humanitaire et social.

En sa qualité d’Ambassadrice de bonne volonté, elle soutient l’Ong « LOVAIR ONE » pour la scolarisation des enfants de la rue.

Toutefois, la subliminale chanteuse n’a pas encore renoncé définitivement à sa carrière musicale. Sa passion artistique avec son instrument de force qui est sa belle voix, lui permettra à chaque fois qu’elle aura l’occasion de parler et proposer des pistes des solutions à la souffrance de Congolais, dixit l’auteure de la chanson « Karibu ».

Jordache Diala
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top