Liens commerciaux

0
* Alors que d’aucuns redoutaient des manifs spontanées de rue, la ville est restée calme.

Pas un moindre attroupement dans des coins névralgiques de la ville de Kinshasa. Pas un moindre crépitement d’arme à feu. Ecoles et magasins ouverts. Les marchés, les services publics… ont fonctionné comme d’ordinaire. C’est ce que la ville de Kinshasa a été hier mardi 4 septembre, après l’arrêt-couperet de la Cour constitutionnellerendu la veille. Une décision diversement attendue dans les rues de la capitale congolaise. Normal, tant elle concernait des acteurs politiques bien connus de l’Opposition, candidats à l’élection présidentielle du 23 décembre prochaindont les dossiers ont été jugés non-recevables par la Commission électorale nationale indépendante (CENI). A Savoir Jean-Pierre Bemba, Adolphe Muzito, Antoine Gizenga et Samy Badibanga.






Pendant un peu plus d’une semaine d’attente des conclusions de la Haute Cour, l’encre des analystes de la situation actuelle en RD Congo n’a pas séché. Chacun y est allé de sa prospection. Et même de sa circonspection. Nombreuses ont été des personnes qui ont cru qu’un Arrêt de la Cour constitutionnelle en défaveur de Jean-Pierre Bemba, par exemple, occasionnerait des manifestations spontanées dans les rues de la capitale. Il s’agit donc ici, d’une projection empirique, baséesur l’effervescence observée lors de l’arrivée à Kinshasa, du chairman du Mouvement de libération du Congo (MLC), au mois de juillet dernier.
Il se trouve cependant, qu’après le verdict de la Haute Cour mardi 3 septembre, le ciel n’est pas tombé sur la tête des Kinois. Bien au contraire. La ville de Kinshasa est demeurée calme comme si rien ne s’était passé. Au-delà des débats doctrinaux intéressés ou pas, on retiendra une leçon des instants qui ont suivi la décision de la Cour constitutionnelle. A savoir la « quiétude » observée dans le camp des militants du parti cher à Jean-Pierre Bemba. Sans minimiser ou même ignorer la douleur, le choc qu’ils auront sans doute ressenti à la suite de l’invalidation de leur leader à la prochaine élection présidentielle, les sympathisants de Jean-Pierre Bemba sont demeurés sereins.
La problématique ne consiste pas à dire qu’on est Bembiste ou qu’on ne l’est pas. Le comportement des militants et sympathisants du MLC observé depuis la soirée de lundi 3, jusque dans la matinée d’hier mardi 4 septembre, force l’admiration de plus d’un.
En mille comme en un mot, les militants MLC auront administré une belle leçon de civisme politique aux partisans et propagandistes des autres partis. Qui s’en plaindrait ?

UN MODELE A SUIVRE…
Le parti de Jean-Pierre Bemba, on le sait, compte parmi les principales formations politiques ayant pignon sur rue dans la capitale. Toutes proportions gardées, le MLC à l’instar de certains partis politiques concurrents, compte plusieurs milliers de militants et sympathisants dans la très vaste mégalopole rd congolaise. De ce point de vue, n’importe quelle décision qui iraient dans le sens de compromettre leurs intérêts, leur combat politique, pourrait produire un effet boomerang, aux conséquences parfois incalculables. Le dire en ces termes, n’a rien d’une apologie de la violence. Loin s’en faut !
Ici comme ailleurs, l’organisation des élections a toujours été un moment crucial et même délicat de la vie nationale. Avant, pendant ou après les élections, les acteurs politiques, généralement motivés par des dividendes politiques réels ou potentiels,s’emploient délibérément à instrumentaliser leurs bases respectives. Il s’avère cependant, que leur entreprise tourne Assez fréquemment en illusions. Et, on connait la suite.
La démocratie entendue aussi comme une école par excellence de tolérance mutuelle, d’aucuns pensent que le comportement des militants du MLC, après l’invalidation de la candidature de Jean-Pierre Bemba, doit servir de modèle à l’ensemble de la classe politique. Parce que les partisans de ce parti de l’opposition ont donné un bel exemple de citoyenneté, on aurait donc souhaité que ceux des autres formations politiques le fissent autant. Laurel KANKOLE
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top