Liens commerciaux

0
Pour son premier déplacement seul en tant que candidat président de la République, Emmanuel Ramazani Shadari a choisi comme destination l’Afrique du Sud.

Rien a encore filtré quand l’objet principal de sa visite au pays de Nelson Mandela.

Mais à en croire certains observateurs, le candidat du Front Commun pour le Congo (FCC) vient d’amorcer une offensive diplomatique, histoire de rassurer certains partenaires à quelques mois de la tenue des élections.

Aussi, il est question pour Shadary de contrer les initiatives de l’opposition qui récemment ont échangé avec l’ANC, le parti au pouvoir en Afrique du Sud.

A noter que l’Afrique du Sud a toujours été un allié de taille du pouvoir de Joseph Kabila. En sa qualité de première puissance politique et militaire du continent Africain, nul ne doute que les uns et les autres auront besoin d’elle pour asseoir le nouveau leadership qui sortira des urnes le 23 décembre prochain.

A noter que lors de son séjour à Kinshasa au mois d’août dernier, le président Sud-africain avait eu un entretien avec Ramazani Shadari, alors qu’il venait fraîchement d’être désigné candidat président de la République pour le compte de la coalition politique du pouvoir (FCC).

Toutefois, étant sous le coup des sanctions au niveau de l’Union européenne, l’offensive diplomatique de Ramazani Shadari risque de se limiter au continent africain.
Aussi envisagerait- il déjà de se tourner vers l’Asie mais aussi vers la Russie.

Z.K.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top