Liens commerciaux

0
Lors d’un entretien avec 7SUR7.CD mercredi 26 septembre à Kinshasa, le communicateur de la Majorité Présidentielle, Thierry Monsenepwo s’est totalement inscrit en faux contre ceux qui vilipendent la machine à voter de la CENI.

« Nous, nous sommes prêts pour les élections. La CENI joue le rôle d’arbitre, donc sa neutralité le jour du match, il sera au terrain, il y aura les équipes : la Majorité et l’opposition. si une équipe désiste, nous connaissons les conséquences : c’est le forfait », a-t-il déclaré.

A en croire le président de la jeunesse de la Convention des Congolais Unis, CCU, de Lambert Mende, la CENI n’impose pas la machine à voter, la CENI jouit de ses prérogatives constitutionnelles.

« La machine à voter n’est certes pas reprise dans la loi électorale, mais autant que les ordinateurs utilisés par la CENI ne sont repris, les stylos que les chefs de centres utilisent ne sont pas repris, on ne va pas reprendre tous les matériels utilisés par la CENI dans les lois de notre pays, on parle de matériels sensibles en terme d’urnes et en terme de bulletins, voilà la réalité », a expliqué Monsenepo.

Pour lui, le 23 décembre, l’opposition devra choisir entre soit faire confiance au peuple qui va élire les dirigeants ou soit le forfait.

Jeff Kaleb Hobiang
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top