Liens commerciaux

0
Le gouverneur intérimaire de la province du Kongo-Central, Atou Matubuana confirme l’inhumation, pour ce mardi 9 octobre, des personnes disparues lors de l’incendie de Mbuba. Cette déclaration est faite après s’être personnellement rendu à l’hôpital de Saint-Luc pour compatir avec les familles des victimes. Un geste apprécié à sa juste valeur par les filles et fils du Kongo-Central consternés à la suite de cette tragédie.

Le gouverneur ad intérim de la province du Kongo-Central n’est pas le seul à faire le déplacement pour conforter les familles éprouvées. A l’annonce du drame, le vice-premier ministre et ministre de Transport ainsi que le ministre de la Santé, arrivés sur place, avaient dépêché près de cinquante médecins à Mbuba. Selon plusieurs sources à l’heure actuelle aucun brulé ne se trouve à l’hôpital Saint Gérard de Kisantu.
Par ailleurs, le nombre des morts de l’incendie du samedi dernier au village Mbuba près de la cité de Kisantu (plus de 230 km à l’ouest de Matadi) s’élèverait à plus de cent morts, ont indiqué hier lundi 8 octobre des sources de la société civile locale. Le bilan se serait alourdi après la mort des dix-neuf brûlés, qui étaient hospitalisés à l’hôpital saint Luc de Kisantu, selon des sources locales.

LE BILAN SE SERAIT ALOURDIT
Sur les quatre-vingt personnes brûlées, qui étaient transférées à Kinshasa samedi dernier, quatorze sont décédées en cours de route, selon des sources médicales de Kisantu. Dix-neuf autres ont succombé à leurs blessures dimanche à l’hôpital saint Luc de Kisantu. Ils s’ajoutent à la soixantaine de morts enregistrés précédemment à la suite de cet incendie, qui a fait aussi plusieurs disparus, toujours selon la société civile. La société civile locale fait un décompte d’environ cent morts alors que le bilan officiel publié dimanche fait état de trente-neuf morts.
L’incendie, provoqué par la collision d’un véhicule citerne avec un autre camion, s’est passé samedi dernier dans la matinée sur la route Kinshasa Matadi au village Mbuba, aux environs de Kisantu et Madimba.
Le Président Joseph Kabila a ordonné, dans un communiqué rendu public samedi 6 octobre à Kinshasa, trois jours de deuil national, en mémoire des victimes de l’accident survenu à Mbuba le même samedi. Deux véhicules dont l’un transportait du carburant sont entrés en collision. Joseph Kabila a "instruit le gouvernement afin d’encadrer la population et de prendre en charge" les funérailles des victimes et les soins des blessés.
"En ce moment particulièrement douloureux pour le peuple congolais, le Président de la République présente ses condoléances les plus attristées aux familles éprouvées et formule ses vœux de prompt rétablissement aux blessés. En En attendant les conclusions de l’enquête devant établir les circonstances de ce drame et les éventuelles responsabilités, le Président de la République appelle la nation à la compassion et à la solidarité", indique le communiqué.
Rachidi MABANDU
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top