Liens commerciaux

0
Des sources dignes de foi ont appris à Forum des As, hier dans la soirée, la demande formulée par certains candidats à la présidentielle, au sortir de la réunion avec la Centrale électorale mercredi, d’être reçus par le Bureau du Conseil national de suivi et d’évaluation de l’Accord de la Saint-Sylvestre (CNSA). Selon les mêmes sources, le rendez-vous serait même pris pour ce jeudi 11 octobre en début d’après-midi.

Cette rencontre avec le CNSA, si elle a lieu, intervient un jour après celle essentiellement technique que la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a eue avec les présidentiables hier mercredi 10 octobre. La suite, on le sait.
Mais de quoi vont-ils discuter au CNSA ? Quel rôle les candidats président voudraient bien voir jouer le CNSA, à quelque 72 jours des élections ? Les Congolais sont curieux de le savoir. On connait cependant les préalables des candidats de l’opposition. Eux appellent le pouvoir à respecter intégralement l’Accord de la Saint-Sylvestre. Ils ont également listé une série d’exigences, dont le retrait de la machine à voter mais aussi le nettoyage du fichier électoral qui contiendrait selon eux, dix millions de fictifs. L’essentiel de revendications que le président du CNSA, Joseph Olenghankoy, connait par coeur. Parce qu’en son temps, il avait appelé les parties prenantes au processus électoral à évaluer l’application de l’Accord du 31 décembre 2016 afin d’avoir des élections crédibles, transparentes et apaisées. Mais Jeff n’a pas été entendu, pourtant son combat, c’est pour garantir la crédibilité des scrutins. Le patron du Conseil national de suivi et d’évaluation de l’accord de la Saint-Sylvestre est convaincu, un peu comme l’ONU, que ce deal politique constitue la planche de salut pour la RD Congo.
Le CNSA a sans doute des propositions concrètes à faire à toutes les parties prenantes pour trouver la solution qui arrange tout le monde.
C’est une affaire de consensus, le pouvoir ou l’opposition, aucune partie ne devrait imposer sa position. Le plus important, c’est l’avenir du Congo.
Didier KEBONGO
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top