Liens commerciaux

0
Chez les Lumumba fils et petits-fils, les choix politiques sont divergents. Celui qui a jeté le pavé dans la marre est Roland Lumumba Okito qui a officiellement, par un communiqué de presse du 25 octobre dernier, décidé, dit-il, en âme et conscience, d’apporter sa caution politique au Front Commun pour le Congo (FCC) et particulièrement à son candidat unique à la présidentielle Emmanuel Ramazani Shadary. Le fils Lumumba ne s’est pas limité à cette déclaration, il fait actuellement des éloges à Joseph Kabila qu’il qualifie de « vaillant camarade qui n’a cessé de lutter contre les forces du mal coalisées contre la nation ».



Et comme pour confirmer son engagement, Roland Lumumba invite toutes les forces de Gauche à venir se joindre sans hésiter à la redoutable croisade qui s’annonce pour le 23 décembre 2018, insinuant le fait que le danger de disparition guette la nation et qu’à chaque chois que les Lumumbistes tentent de faire définitivement échec au néocolonialisme et à ses suppôts, en recrutant essentiellement au sein de la droite réactionnaire.



La position de Roland Lumumba n’est pas celle de son grand-frère François Lumumba. Depuis Brazzaville où il séjourne, ce dernier a contacté Scooprdc.net pour recadrer les choses : « Dans la famille, nous avons la liberté de pensée et d’expression. Je respecte la position de mon frère mais elle n’engage nullement la famille Lumumba ». François Lumumba qui est d’ailleurs président national d’un parti politique, le Mouvement National Congolais/Lumumba (MNC/L), déclare être hostile au régime Kabila à qui il reproche un certain nombre des griefs, notamment la prise en otage et l’interprétation erronée de la souveraineté, l’impunité et la mauvaise gouvernance, la confiscation du pouvoir par la non organisation des élections. « Je suis dans l’opposition et y demeure », martèle François Lumumba.



Catégorie similaire : Présidentielle 2018 : le Kwilu autour de Jean-Philibert Mabaya !
Un autre Lumumba, mais petit-fils, c’est Jean-Jacques qui a aussi une position opposée à celle de Roland Lumumba. Ancien banquier chez BGFI Bank RDC, il dut démissionner. C’est lui qui avait dénoncé les mouvements bancaires suspects et flous des comptes de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI) en faveur de la famille présidentielle. Il a craché récemment sur le Parti Lumumbiste Unifié (PALU) à qui il a reproché de couvrir de honte le nom de son grand-père pour le fait de s’être aligné derrière le candidat FCC-MP, Emmanuel Ramazani Shadary. Pour Jean-Jacques Lumumba, le pouvoir en place à Kinshasa est en train d’organiser une parodie d’élections.

Quant à l’aînée de la famille, Juliana Lumumba, qui fut ministre sous Mzee Laurent-Désiré Kabila, sa position n’est pas connue. Elle est depuis longtemps silencieuse. Soutient-elle ou est-elle hostile au régime Kabila ? Difficile d’ouvrir son cœur pour le découvrir. Mais ces différentes positions des Lumumba ne fâchent pas, mieux n’inquiètent pas jusque-là surtout cette rassurance de François Lumumba :« Nous pouvons avoir des opinions différentes, mais nous nous respectons ».

Mais certains membres de la famille Lumumba qui se sont confiés à Scooprdc.net estiment que Roland a trahi les idéaux de Patrice E. Lumumba qui ont été superbement foulés au pied par le régime Kabila qui, selon eux, n’a rien de nationalisme. Mais pour les partisans de la mouvance kabiliste, ce nationalisme est difficilement à jauger car personne n’en détient l’unité de mesure.

Ginno Lungabu
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top