Liens commerciaux

0
C’est aux environs de 11h45′ que José Makila Sumanda a pris le microphone pour annoncer le programme du meeting et présenter les différents intervenants, dans le cadre de la présentation officielle du candidat de cette plateforme aux élections du 23 décembre prochain : Emmanuel Ramazani Shadary. Alors que l’atmosphère se surchauffait par de chants et cris de tout genre provenant des inconditionnels de la Majorité présidentielle, le Coordonnateur du FCC, Me Néhémie Mwilanya a quant à lui dressé l’histoire et les raisons qui ont poussé Joseph Kabila, le président sortant, d’initier cette méga plateforme électorale.



Introduit par le modérateur du jour, José Makila, l’honneur fut donné à Bruno Tshibala de pouvoir présenter au public et pour la manière la plus solennelle aux congolais, le candidat désigné devant concourir à l’élection présidentielle contre la cohorte des opposants qui ont manifesté la veille. Prenant la parole, Emmanuel Ramazani Shadary très ému visiblement, en plus de remercier le chef de l’État sortant, a aussi salué la mobilisation de kinois. “vous avez démontré à la face du monde que vous êtes derrière moi, vous êtes derrière le FCC“, a-t-il déclaré en promettant de présenter dans un bref délai son programme.



Catégorie similaire : Moïse Katumbi au meeting d’Ensemble à Ndjili : « …je viens à Kinshasa déposer ma candidature… »
fcc au stade tata raphael 2 - Shadary aux Kinois au meeting du FCC : « vous avez démontré à la face du monde que vous êtes derrière moi, vous êtes derrière le FCC »
S’il est vrai que le stade Tata Raphael a refusé du monde, toutefois, il y a eu quelques ratés dans l’organisation. Par exemple, les journalistes ont été presque empêchés de travailler ou pour ceux qui ont réussi à le faire, ils ont sacrifié ce qu’ils avaient dans des poches entre les mains de pickpockets. Tout ceci à cause de gros bras que beaucoup de responsables FCC ont amenés pour assurer leur ” sécurité “, alors qu’il y avait la police nationale qui faisait ce travail. Devant cette situation, la police était débordée non pas par l’attitude de manifestants, mais les mouvements de bousculades provoqués et entretenus par ces gros bras qui avaient accès à tout, empêchant même la presse de photographier les différents responsables sur le podium. Une autre fausse note, c’est la sonorisation qui a fait cruellement défaut. Les propos du dauphin étaient inaudibles.



Somme toute, l’on retiendra ce jour que le FCC a répondu coup sur coup à la manifestation de l’opposition tenue la veille, quant à la mobilisation. Reste que chaque camp affûte maintenant un programme et un discours pour la campagne.

Nzakomba
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top