Liens commerciaux

0
Ouvert ce mercredi 10 octobre 2018, le procès opposant le ministère public à Moïse Katumbi dans l’affaire dite des mercenaires, a été suspendu par la Cour de cassation. Celle-ci récuse la qualité de la défense et exige la présence physique du prévenu.

D’après la Cour de cassation, les avocats n'ont pas qualité de représenter les prévenus Moïse Katumbi et Darryl Lewis, car il s’agit des faits passibles de 5 à 20 ans de servitude pénale.

Seul le co-accusé Kibinda Muteba Yannick s’est physiquement présenté, ce mercredi, à ce procès.

Moïse Katumbi, en exil depuis 2016, a été empêché par les autorités congolaises de regagner le pays au mois d'août dernier.

L’Américain Darryl Lewis, l’un des co-accusés, ne s’est pas présenté non plus. Il avait accusé le gouvernement congolais de refuser de lui octroyer le visa pour pouvoir comparaître devant la justice congolaise.

Auguy Mudiayi
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top