Liens commerciaux

0
Le candidat à l’élection présidentielle, Alain Daniel Shekomba, monte au créneau, après sa

participation aux premières concertations entre les candidats à la présidence de la République et la Commission électorale nationale indépendante -CENI-, tenues jeudi 04 octobre 2018 sur invitation de Corneille Nangaa. N’ayant pas trouvé des réponses aux préoccupations soulevées par des opposants, le candidat du Mouvement sociopolitique «Mission nouvelle» pose des préalables quant à sa participation effective aux scrutins du 23 décembre 2018. Alain Daniel Shekomba sollicite la satisfaction à quelques conditions préélectorales, avec l’implication effective de la communauté internationale, spécialement la Mission de l’ONU pour la stabilisation du Congo -MONUSCO. Il exige entre autres le retrait de la machine à voter, le nettoyage complet du fichier électoral, la restructuration du bureau actuel de la CENI, le traitement protocolaire et la sécurisation égaux et immédiats de tous les candidats à l’élection présidentielle. Il demande aussi la libération sans délai des prisonniers politiques et d’opinion, et exige enfin un engagement tripartite Gouvernement-CENI-MONUSCO pour le retour de tous les opposants RD-congolais en exil avec facilitations consulaires d’obtention du document de voyage élargies à toutes leurs familles respectives. En en croire le communiqué de presse signé par son porte-parole, en cas de non satisfaction à ces conditions, Alain Daniel Shekomba quittera immédiatement le processus électoral actuel avant le vote. Il estime que l’ensemble du processus électoral et l’avenir de la nation sont plus importants que seule l’élection présidentielle.







Olitho KAHUNGU
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top