Liens commerciaux

0
L’AS V. Club de Kinshasa jouera le 23 novembre prochain, la finale aller de la 15ème Coupe de la Caf, face au club Raja du Maroc. La rencontre se disputera sur la pelouse du stade Mohammed V de Casablanca. L’As V. Club doit sa qualification à sa victoire sur Al Masry d’Egypte sur le score de quatre buts à brosse. Un doublé de Ngoy Emomo et des buts de Jean-Marc Makusu et Mukoko Batezadio, ont déplumé les Aigles Blancs. Cette rencontre s’inscrivait pour le compte de la demi-finale retour de la C2.

Une finale au goût des retrouvailles pointe à l’horizon de cette édition de la Coupe de la Confédération. Au menu, la formation rd congolaise de l’AS V. Club et celle du Maroc, à savoir Raja de Casablanca. Le club du Maghreb s’est qualifié hier après avoir confirmé sa suprématie sur Enyimba du Nigéria, deux buts à un. A l’aller, les marocains étaient déjà en ballotage favorable après leur succès en terre nigériane. Ils avaient battu l’éléphant du peuple Aba, un but à zéro.
V. Club et Raja se sont rencontrés lors de la phase de groupes de la C2. Les poulains de Florent Ibenge avaient ramené quatre points lors de cette double confrontation. Au match aller, le score nul vierge avait sanctionné l’issue de la partie au royaume chérifien. Et au match retour, les vert et noir l’avaient emporté deux buts à zéro.
Les protégés du Général Gabriel Amisi partiront avec un avantage psychologique par rapport à leur futur adversaire quand bien même une finale reste un match à part entière. Ils se hissent de nouveau en une finale des coupes interclubs de la CAF, quatre ans après.
En 2014, V. Club avait loupé de justesse le trophée de la Ligue des Champions face à l’Entente Sportive de Sétif. Lors de l’acte 1, les coéquipiers de Lema Mabidi étaient accrochés au stade Tata Raphaël de la Kethulle. Au second acte, les algériens ont concédé le match nul d’un but partout.

NGOY EMOMO S’ILLUSTRE PAR UN DOUBLE
Le milieu de terrain, Ngoy Emomo s’est illustré à la surprise générale des supporters de V. Club, en plantant deux buts dans cette rencontre notamment à la première partie du match. L’ancien sociétaire de Shark Club, a allumé la première mèche, dès la 6è minute, d’une tête rageuse. Peu avant la pause, il se signale avec une belle frappe après une passe de Fabrice Ngoma ; C’est la 39ème minute.
Les inconditionnels fans donnent de la voix dans les gradins et chantent « Ici c’est Vea ». Ils enchainent pour faire mal à leurs frères ennemis de Dcmp et au FC Renaissance qui n’étaient visibles au stade vu l’affluence des VClubiens. « Voisin ne pleure pas, voisin ne pleure pas c’est l’époque de Vea, champion d’Afrique, voisin ne pleure pas ».
Après les citrons, quelques incursions des égyptiens comme pendant un quart d’heure en première période poussent le portier, Nelson Lukong à faire des parades de classe. Bien après, le buteur-maison, Jean-Marc Makusu marque le troisième but du match, une réalisation assortie de vives contestations de la part des poulains d’Hossam Hassan qui estiment que c’est un hors-jeu. Ils quittent le gazon du stade mais finiront par se raviser. Emmanuel Kila Ngundikama et sa bande dominent tous les compartiments de jeu. V. Club enfonce le cloue, le remplaçant Mukoko Batezadio fait un slalom dans la défense et trouve la faille. (95ème minute).
C’est la grande fête dans le chef des supporters du club vainqueur de la Coupe d’Afrique des Clubs champions 1973, ils jubilent. Au sortir de l’ex-Kamanyola, c’est le carnaval. Ils ne jurent que sur un éventuel sacre en Coupe de la Confédération, le dimanche 02 décembre, lors de la finale retour. Gloire BATOMENE
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top