Liens commerciaux

0


Le tribunal militaire de garnison de la province de l’Ituri siégeant en procédure de flagrance au premier degré a condamné samedi le sergent Bienvenu Mugisa Afifi du 61e régiment des Forces Armées de la République Démocratique du Congo (FARDC) à perpétuité pour le meurtre de quatre personnes à l’issue d’une audience foraine organisée à Saliboko dans le territoire de Djugu où le crime a été commis.



 Le gouvernement congolais est appelé à payer 5.000.000 de dollars américains à titre de dommages et intérêts à cinq familles de victimes soit 1.000.000$ USD par famille.




Pour le porte-parole du secteur opérationnel des FARDC en Ituri, le lieutenant Jules Ngongo, ce procès a un caractère pédagogique pour les militaires en général et ceux qui sont engagés dans les opérations en particulier parce que, a-t-il dit, le tribunal militaire est là pour réprimer tous les indisciplinés dans le but de préserver l’image de marque de l’armée.



Selon les faits établis par ministère public le condamné a donné la mort à quatre personnes en date du 16 octobre courant. 



Deux dans la localité de Masumbuko et deux autres à Saliboko sur le tronçon Bunia-Katoto-Largu à près de 80km au Sud de la ville de Bunia, a indiqué le lieutenant Jules Ngongo ajoutant que les quatre griefs retenus à sa charge sont à savoir, la violation de consignes, la dissipation de minutions, le meurtre et les coups et blessures aggravées.
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

.
 
Top