Liens commerciaux

0
Le président de l’Union Démocratique Africaine Originelle « UDA » et cadre de Ensemble pour le Changement de Moïse Katumbi, a réagi ce mardi 2 octobre 2018, suite au chiffre fourni par la police relatif au nombre de militants qui ont pris part le 29 septembre dernier, au meeting populaire de l’opposition à l’esplanade du Boulevard Triomphal à Kinshasa.

Pour Claudel Lubaya, le succès de ce rendez-vous a tout simplement eu un goût amère du côté de la police nationale congolaise.

« Amère à la suite du succès du meeting de l’opposition, la police du FCC (elle n’est pas républicaine) n’a vu que 5.000 participants là où, d’autres ont vu des dizaines de milliers. La réforme de ce service public partisan s’impose comme priorité post électoral », a indiqué C. Lubaya via Twitter.

Pour rappel, le général Sylvano Kasongo, patron de la police de Kinshasa, avait signifié qu’environ 5.000 personnes avaient pris part au meeting de l’opposition. Un point de vue, logiquement loin d’être partagé par les opposants, eux qui estiment que ce rendez-vous était un succès total, tant en quantité qu’en qualité.

Et selon certaines sources, après le meeting de l’opposition, un autre du Front Commun pour le Congo « FCC », plateforme politique et électorale du chef de l’État, serait déjà en gestation.

Jephté Kitsita
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top