Liens commerciaux

0
Le débat sur l’utilisation de la machine à voter a outrepassé la sphère politique en République Démocratique du Congo. Artiste congolais de renon international, le chanteur Koffi Olomide s’est exprimé pour la toute première fois sur la machine à voter, qui ne cesse de diviser la classe politique et sociale congolaise.

« J’ai sillonné l’Europe, le monde mais je n’ai jamais entendu parler de cet outil des élections. Je ne connais pas cette machine à voter. Pourquoi voulez-vous être pionnier en expérimentant une chose qui peut rendre la tâche difficile au pays? », s’est demandé le patron du groupe Quartier Latin, le week-end dernier sur les antennes de Digital Congo.

K. Olomide précise en outre que certains congolais auraient voulu qu’il se présente à la présidentielle de décembre prochain.

« Je ne suis pas politicien mais j’ai l’impression que de milliers de Congolais regrettent que je ne sois pas candidat aux élections qui s’annoncent palpitantes cette année, au Congo. D’ailleurs, nombreux sont déçus parce qu’ils attendaient que je postule à la présidentielle, vu mon rang », a-t-il renchéri.

L’ancien patron du célèbre chanteur Fally Ipupa, a tout de même encouragé ses collègues musiciens, qui se sont présentés aux législatives tant nationales que provinciales.

« Je souhaite bonne chance à Werrason, Adolphe Dominguez, Didier Lacoste, Jean Goubald, Barbara Kanam, Christian Dakumuda…Vraiment à tous les artistes qui sont candidats députés, vous avez mon soutien », conclu-t-il.

Koffi Olomide a, au cours de son intervention, formulé le vœux que les prochaines élections se déroulent dans un climat apaisé, et qu’elles soient transparentes et crédibles.

Jephté Kitsita
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top