Liens commerciaux

0
Le Front commun pour le Congo (FCC) continue de consolider sa base. Vendredi 2 novembre, la méga plateforme initiée par le chef de l’Etat a enregistré de nouvelles adhésions. Au nombre des personnalités qui ont signé la charte du FCC et accepté par ce fait même de soutenir Emmanuel Ramazani Shadary à la présidentielle du 23 décembre, figurent des gouverneurs de provinces et l’ancien patron de la Police nationale congolaise ville de Kinshasa, Jean de Dieu Oleko.


Le Comité stratégique a rendu publique, au cours de cette même cérémonie, la suite du programme de ses activités annoncées en octobre dernier. L’agenda du FCC a été dévoilé par le Directeur de cabinet du chef de l’Etat et Coordonnateur de la plateforme présidentielle, Me Néhémie Mwilanya, au cours d’une conférence de presse co-animée par les membres du Comité de stratégie vendredi 2 novembre.
Le programme du FCC, a fait savoir Mwilanya, se décline en trois phases. Il commence d’abord par la publication officielle de la liste de l’équipe de campagne du candidat Ramazani Shadary (ce qui a été fait le samedi 3 novembre dernier, Ndlr).
Le FCC va, par la suite, se déployer à partir du 7 novembre dans l’Espace Kasaïen afin d’y installer ses comités et présenter son candidat à la population à partir de la ville de Mbuji-Mayi. Enfin la dernière activité c’est la présentation, le samedi 10 novembre, du programme électoral du candidat du FCC à la présidentielle du 23 décembre prochain.
Des instants plus tôt, Me Néhémie Mwilanya a transmis les remerciements et les sentiments de profonde gratitude du président Joseph Kabila, Autorité morale du FCC, à la population congolaise via celle de Kinshasa, pour avoir répondu massivement à l’appel de leur méga plateforme le samedi 27 octobre dernier au stade Tata Raphaël. "Le camp de la victoire s’est dessiné ce jour-là", a déclaré le Coordonnateur du FCC. Néhémie Mwilanya a invité l’opinion tant nationale qu’internationale à "prendre date avec la démonstration de force du 27 octobre 2018 et à capter l’orientation donnée par notre peuple aux scrutins du 23 décembre à venir".
Plutôt que de mener des combats d’arrière-garde, le FCC par la voix de son coordonnateur appelle tous les patriotes encore dans le camp opposé à rejoindre le camp du peuple de manière à valider, au 23 décembre, "les choix de ceux qui incarnent les combats de la République..."
Le Coordonnateur du FCC a encouragé la communauté internationale à accompagner positivement le processus électoral qui amorce son virage le plus déterminant, de respecter le droit à l’autodétermination du peuple congolais et d’éviter des combats d’arrière-garde, visant notamment à soutenir des schémas a priori de "décrédibilisation du processus électoral en cours, de contestation des résultats des scrutins, ou non reconnaissance de ceux-ci. "Il n’y aura de victoire sur le tapis vert pour personne en RDC au cours des scrutins de décembre prochain", a tranché Me Néhémie Mwilanya.
Didier KEBONGO
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top