Liens commerciaux

0
Au cours d’une matinée politique organisée samedi 3 novembre par l’UDPS au siège du parti à Kinshasa, Augustin Kabuya, Secrétaire général adjoint de l’UDPS en charge de la Mobilisation, Implantation et Communication a passé au peigne-fin plusieurs questions d’actualité, notamment la candidature commune de l’opposition, la décision de l’UDPS d’aller aux élections avec ou sans la machine à voter, la politique d’encerclement en matière de surveillance électorale ainsi que l’unité de l’opposition. Forum des As publie ci-dessous le texte de Liberté.

Le Secrétaire Général Adjoint de l’UDPS en charge de la Mobilisation, Implantation et Communication, Augustin Kabuya, a reçu un soutien total, samedi 03 Novembre, auprès de la base de l’UDPS qui l’a encouragé à poursuivre ses sorties médiatiques pour répondre à ceux qui se sont donné comme job de proférer des insultes à l’endroit de la fille de aînée de l’opposition rd congolaise et de ses cadres. C’est aussi ça la légitime défense, ont estimé les militants de l’UDPS qui pensent que le moindre silence donnerait l’avantage aux adversaires du parti.
C’était au cours d’une matinée politique qu’il a présidée au siège de l’UDPS en présence de son collègue Secrétaire Général Adjoint et Candidat Député National dans la circonscription de la Lukunga, Dr Eteni Longondo.
Augustin Kabuya a passé au peigne-fin plusieurs questions d’actualité, notamment la candidature commune de l’opposition, la décision de l’UDPS d’aller aux élections avec ou sans la machine à voter, la politique d’encerclement en matière de surveillance électorale ainsi que l’unité de l’opposition.
Concernant la candidature commune de l’opposition, le porte-parole honoraire de l’UDPS a plaidé pour l’insertion de ’’l’ancienneté dans l’opposition’’ parmi les critères retenus pour le choix du candidat commun de l’opposition, avant d’éclairer la lanterne de l’opinion publique en ces termes sur la question de l’expérience en vogue dans le vocabulaire politique ces derniers temps : ’’ Nous ne sommes pas impressionnés par ceux qui évoquent leurs expériences, mais seulement ils doivent nous dire ce que leurs expériences ont dû produire comme bénéfices en faveur de notre peuple".
Pour ce qui est des élections du 23 décembre, la base de l’UDPS a approuvé l’option levée par le parti d’aller aux élections avec ou sans la machine à voter. ’’L’UDPS et ses cadres ne sont pas des fous pour prendre une telle décision. Nous voulons absolument tourner la page Joseph Kabila d’ici le 23 décembre 2018’’, a-t-il fait comprendre.
’’ Ne suivez pas ceux qui vous racontent que nous avons été corrompus. C’est faux ! On ne trahira jamais la mémoire d’Étienne Tshisekedi ni de ceux qui ont perdu leurs vies à cause de cette lutte.
Malgré les complots dressés contre l’UDPS et son leader, Dieu nous aidera à les surmonter. On nous fera certainement la guerre mais on nous ne vaincra pas’’.
Augustin Kabuya a indiqué que Félix Tshisekedi est comme Daniel de la Bible et ses proches sont des compagnons de Daniel (Chadrack, Mechack...).
Aujourd’hui, a-t-il enchaîné, je me rends compte que la personne qui nous avait surnommé les 3K était inspirée par Dieu, parce que quand je regarde la situation actuelle, j’ai comme l’impression que les 3K travaillent textuellement comme Meschak dont le SG Jean Marc Kabund est l’incarnation, Chadrack qui représente Augustin Kabuya et Abed-nego qui représente Me Peter Kazadi et enfin le Prophète Daniel qui représente le Président du Parti, monsieur Félix Tshisekedi. Cela veut dire que de la même manière que Dieu a délivré Daniel de la fosse aux lions et que ses compagnons ont survécu à la fournaise ardente, c’est aussi de la même manière que toute l’équipe de l’UDPS et leur leader vont être épargnés de toutes les embûches tendues sur leurs chemins afin d’accomplir la mission de délivrer le peuple congolais de la misère. Car, après le décès de Moïse (Étienne Tshisekedi), Félix Tshisekedi a également reçu de Dieu la mission d’amener le peuple de Dieu vers la paix et le bien-être comme Josué.
Pour ce qui est de l’unité de l’opposition, Augustin Kabuya a révélé que l’UDPS demeure esclave de l’unité de l’opposition. ’’C’est ainsi qu’en parlant de la politique d’encerclement, on ne cesse de parler de l’apport non négligeable de chaque formation dans le déploiement de témoins par province. Un schéma qui mettra la coalition au pouvoir en difficulté pour organiser la tricherie électorale’’.
Par ailleurs, il a estimé que depuis le 07 août, Félix Tshisekedi est devenu un patrimoine national. Il n’appartient plus à l’UDPS seule.
Comme au temps de Lot, Noé et d’autres grandes figures historiques, Dieu l’a élevé pour libérer son peuple du gouffre.
Pour finir, Augustin Kabuya a demandé à la base de l’UDPS de pouvoir pardonner tous ceux qui ont injurié le leader de l’UDPS et maman Marthe le 26 octobre devant notre siège comme si l’UDPS était devenu un des entrepôts de la CENI où était gardé une partie des machines à voter. LIBERTÉ PLUS
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top