Liens commerciaux

0
Les deux opposants que tout divisait il y a à peine quelques semaines ont réussi à unifier l'immense population kinoise autour de leur coalition. Retour sur un insolent triomphe.


Seul Étienne Tshisekedi aurait pu faire pareil. A Kinshasa, le fameux Boulevard Lumumba a failli craquer ce mardi, inondé par des milliers des partisans du principal parti d’opposition et de son nouvel allié. Félix Tshisekedi, le fils du leader historique de l’opposition congolaise et Vital Kamerhe ont arrêté le temps durant plusieurs heures, figés au milieu d’un peuple qui les plébiscitent pour une changement en RDC.
Le changement c’est Martin Fayulu” disait pourtant Félix Tshisekedi le 11 novembre dernier à Genève. Ce jour-là, il venait d’être battu à une étrange élection consacrant l’esseulé député de l’Ecidé à la surprise générale. Mais les choses ont changé. Après s’être retiré de cet accord, le fils de Tshisekedi a fini par coaliser avec son principal adversaire à cette désignation comme candidat commun de l’opposition. Vital Kamerhe, incontournable président de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC) et ancien président de l’Assemblée nationale, a mis de l’eau dans son vin à acceptant de se retirer.

A Kinshasa, la pluie a tenté en vain de stopper la marée humaine qui a juré de noircir le Boulevard Triomphal très tôt le matin. A 10h, ils étaient des milliers à defier mère nature, fonçant vers l’aéroport international de N’djili. A quelques kilomètres de la capitale congolaise, dans le ciel, “VK et FATSHI”, le “Ronaldo et le Messi” de la politique congolaise, planait, pour finir par atterrir vers midi.


Les quelques paroles lâchées à leur arrivée ne captent pas les attentions. Ici, médias, pouvoir, journalistes et opinion publique veulent simplement savoir si les deux vont mieux faire que Martin Fayulu, qui a été porté en triomphe il y a une semaine dans une capitale souvent capricieuse. Mais rapidement, les choses vont s’accélèrer. En sortant de l’aéroport, Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe nichés sur le toit d’un 4×4 voient devant eux s’arrêter le temps.
Comme Josué à son temps après avoir succédé à Moïse, les deux hommes très intimement proches arrêtent le temps et voient Kinshasa leur faire allégeance. “Nous t’avons choisi, tu es le candidat du changement“, scandent ces kinois euphoriques envers Félix Tshisekedi. A Vital Kamerhe, que des partisans de l’UDPS traitaient pourtant de “Kamerheon”, on lance des éloges.

La campagne électorale a donc commencé. Félix Tshisekedi et Vital Kamerhe répondent à leurs rivaux de Lamuka et au pouvoir. Le duel risque d’être véritablement serré. Sur Lumumba, ce cortège digne d’Etienne Tshisekedi mettra un temps fou à avancer, parfois gazé par des policiers fatigués de cette foule qui veut chacune son morceau de ses leaders. C’est fut le temps d’un insolent triomphe à Kinshasa.

politico.cd
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top