Liens commerciaux

0
Le porte-parole adjoint de l’Union pour la Nation Congolaise (UNC), Sele Yamba, demande à Vital Kamerhe et Félix Tshisekedi, respectivement président de l’UNC et de l’UDPS de se mettre autour d’une table afin de sortir un candidat commun de l’opposition pour le scrutin du 23 décembre prochain.

Selon lui, le choix de 7 leaders de l’opposition porté sur Martin Fayulu ne répond pas à l’enjeu que présente la prochaine présidentielle. Il donne un ultimatum de deux jours à ces deux leaders, dans le cas contraire ils seront pris pour des traîtres.

« Nous avons besoin d’un candidat commun de taille par rapport à la situation. Nous ne voulons pas rater ce rendez-vous avec l’histoire où le peuple attend ardemment l’alternance au sommet de l’Etat et surtout l’alternative. Nous disons aux deux présidents : Vital Kamerhe de l’UNC et Félix Tshisekedi de l’Udps qu'ils ont une lourde responsabilité face à l’histoire. Ce qui s’est passé ne nous engage pas. Nous leur donnons 48 heures. Ils ont l’obligation de se mettre ensemble et de nous donner un candidat commun de l’opposition que le peuple attend. L’opinion a été violée. Nous attendons soit l’un soit l’autre. Si jamais ils ne parviennent à arrondir leurs angles, nous allons les considérer comme des traîtres. Nous ne pouvons pas accepter la candidature de Monsieur Fayulu », a-t-il déclaré.

Martin Fayulu, Président du parti Engagement Citoyen pour le Développement (ECIDE) a été désigné, le dimanche 11 novembre 2018 à Genève (Suisse), candidat commun de l'opposition. C’était à l’issue d’une réunion de trois jours sous la facilitation d’Alan Doss, ancien chef de la mission de l'ONU en RDC, également président de la fondation Kofi Annan.

Auguy Mudiayi

LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top