Liens commerciaux

0
Dans un communiqué signé le 12 novembre 2018 par 13 secrétaires nationaux et représentant de l’udps-extérieur, la désignation de Martin Fayulu comme candidat commun apparaît comme une désinvolture à l’endroit de l’upds. Les signataires notent que les 3 candidats invalidés ne devraient pas avoir accès aux discussions relatives au programme commun ainsi qu’à la candidature commune

» cette décision brise l’unité de l’opppsition tant recherchée par notre parti et son président. La designation de Martin Fayulu ne tient pas compte de l’opinion populaire confirmée par le dernier sondage Berci qui a plébiscité Felix Tshisekedi meilleur candidat commun de l’opposition. Elle va aussi à l’encontre de la résolution du congrès de L’UDPS du 31 mars 2018. Le choix d’un autre candidat est une désinvolture à l’endroit de l’udps, qui, depuis 36 ans lutte pour l’alternance politique et l’instauration d’un état de droit » . Indique le communiqué.

L’udps-exterieur dit ne pas être concerné par cette décision.

« Nous confirmons notre soutien à Felix Tshisekedi comme leader de l’opposition et notre candidat à la magistrature suprême. »

L’udps-exterieur considére nul et sans effet la décision du 11 novembre des leaders de l’opposition sous la conduite par l’organisation Kofi Annan.



LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top