Liens commerciaux

0
Les sept membres de l’opposition ont programmé leur un échec, à travers la désignation de Martin Fayulu comme candidat commun, a affirmé lundi 12 novembre le rapporteur du Front commun pour le Congo, Jean-Lucien Bussa.

« Les 7 candidats viennent d’envoyer au peuple congolais et aux partenaires de la RDC deux messages. Le premier est qu’ils n’ont pas un projet politique, économique et social, alternatif crédible pour la RDC. Le deuxième message est qu’ils vont échouer le 23 décembre 2018 », pronostique M. Bussa.

Martin Fayulu a été désigné dimanche 11 novembre, candidat commun de l'opposition pour l'élection présidentielle du 23 décembre. Il promet de mener « le combat pour des élections libres, démocratiques, transparentes et apaisées » et de travailler avec tous ses collègues pour « amener la RDC au développement. »

Pour le FCC, le projet de développement du pays « doit être porté par un groupe crédible. »

« Je voudrais dire au peuple congolais que la décision des 7 [leaders de l’opposition] a capitulé. Le peuple doit noter que la distraction a trop duré. La gestion du pays est une question importante pour qu’on la prenne à la légère », déclare Jean-Lucien Bussa.

Les sept leaders de l’opposition qui ont désigné un candidat commun à Genève en Suisse sont Martin Fayulu, Jean-Pierre Bemba, Moïse Katumbi, Vital Kamerhe, Félix Tshisekedi, Freddy Matungulu et Adolphe Muzito.

S’exprimant au nom d’un autre groupe de candidats à l’élection présidentielle, Theodore Ngoy a dit ne pas être concerné par la désignation de M. Fayulu. Son groupe présentera également un candidat commun au même scrutin.

radiookapi.net
LIENS COMMERCIAUX

Enregistrer un commentaire Disqus

[VIDEOS][carouselslide][animated][20]

[Musique][vertical][animated][30]

 
Top